Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/L-eveque-un-choix-crucial-journal-La-Croix-Isabelle-de-Gaulmyn
    L’évêque, un choix crucial - journal La Croix Isabelle de Gaulmyn

L’évêque, un choix crucial - journal La Croix Isabelle de Gaulmyn

Dure époque pour les évêques ! Pour qui s’était habitué au ton généralement compassé qui marquait jusqu’ici les relations des fidèles avec la hiérarchie catholique, il faut bien reconnaître que, là aussi, les choses bougent. Les évêques sont aujourd’hui accusés frontalement et durement par les « catholiques de base » après la publication du rapport Sauvé, qui a mis en lumière les fautes graves de gouvernance pour la gestion des abus. Et de plus en plus, ils se trouvent contestés ouvertement dans leur légitimité par des fidèles qui, ne supportant plus les dérives d’un pouvoir solitaire, veulent avoir voix au chapitre et notamment pouvoir participer au processus de leur désignation.


Car tout le paradoxe est là. L’évêque, dans l’Église, est tout-puissant. Sa remise en cause actuelle, pour brutale qu’elle soit, n’est au final que le retour de bâton d’un système de gouvernance où le pouvoir se trouve concentré dans les mains d’un homme qui détient à lui seul l’ensemble des clés d’un diocèse : qu’il faute, qu’il se trompe, qu’il ne soit pas à la hauteur, et c’est tout le peuple catholique du territoire qui paye les conséquences. Et l’Église locale qui se trouve durablement pénalisée.

Au regard de l’importance du poste, toute erreur de casting peut en effet se révéler dramatique. Or la nomination des évêques est sans doute l’un des actes les plus archaïques que produit aujourd’hui l’institution ecclésiale. Une sorte de fiction voudrait qu’ils soient tous nommés par le pape. Si l’on tient compte du fait qu’il existe plus de 5 000 évêques dans le monde, on voit bien que même un pape qui ne dormirait jamais ne pourrait accomplir cette tâche. Ils sont en réalité choisis par le nonce – l’ambassadeur du pape dans le pays – ou bien par des cardinaux ou évêques influents à Rome. Ou bien les deux. Quant au processus de sélection des candidats, il reste confidentiel, et même ultra-confidentiel, puisqu’il est protégé par le fameux « secret pontifical » : cela signifie que ceux qui sont consultés pour ces nominations ne doivent dire à personne ni qu’ils sont consultés, ni sur quels critères le candidat est choisi, ni les questions qu’on leur a posées, sous peine d’excommunication latae sententiae, la condamnation la plus grave dans l’Église catholique. Enfin, ne sont consultés généralement que des évêques et des prêtres.

Le questionnaire permet de s’assurer que le candidat ne présente pas de défaut notable : qu’il est d’une totale orthodoxie doctrinale, qu’il ne se soit jamais prononcé pour l’ordination d’hommes mariés (défaut bien redoutable…), qu’il soit « équilibré affectivement » et ait une authentique vie de prière… En gros, on cherche plus à éviter les cas problématiques qu’à effectuer un choix à partir de critères positifs révélant une réelle capacité à exercer les responsabilités à venir.

Le système, qui n’a pas été renouvelé après Vatican II, reste donc clérical et surtout très opaque. Sauf pour le premier d’entre eux, le pape, évêque de Rome, qui est lui élu, certes dans le secret du conclave, mais avec de vrais débats et discussions, dans un processus collégial, pouvant donner lieu à plusieurs tours de scrutin. Alors que pour les évêques, les fidèles, pourtant bien les premiers concernés, n’ont pas leur mot à dire… On ne va pas demander à l’Église d’organiser des élections dans chaque diocèse ! Mais entre un processus démocratique ouvert et une politique de nomination monolithique centralisée, un juste milieu devrait être possible. L’Église pourrait au moins instaurer des codes de bonnes pratiques. La singularité religieuse de l’institution ne justifie sans doute pas un tel anachronisme dans la nomination de ses cadres.

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

janvier 2022 :

Rien pour ce mois

décembre 2021 | février 2022