Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/Homelie-du-29-novembre-Sourire-dans-la-nuit
      Homélie du 17 Janvier 2021 : Difficile appel !

Homélie du 17 Janvier 2021 : Difficile appel !

J’ai longtemps hésité à commenter soit l’appel des 5 disciples dans l’Evangile de Jean, soit l’appel de Samuel ou les deux ensemble : tant les textes sont d’une grande richesse théologique, spirituelle et pastorale.
Mais comme c’est la messe des familles et du KT, je vais donc m’en tenir à l’appel de Samuel qui loin d’être une douce et simple histoire pour enfants pose en réalité des questions embarrassantes, si on accepte de lire cet appel de Samuel dans son contexte sans en omettre aucun verset comme le fait la lecture liturgique proposée qui a supprimé tous les passages difficiles qui posent question !
Car effectivement en enlevant tous ces passages difficiles, la liturgie a fait de ce texte une belle et douce histoire pour enfants !!!
Je ne vais donc commenter que les versets enlevés et supprimés !


1° « Une petite lumière dans la nuit »

« La Parole du Seigneur était rare en ces jours-là et les yeux du prêtre Eli commençaient à faiblir. Il ne pouvait plus voir et la lampe de Dieu n’était pas encore éteinte » 3,1-2
Dans le Temple de Silo, le lieu normal de la présence de Dieu, les prêtres ne voient plus, n’entendent plus et ne reconnaissent plus la voix de Dieu et la lumière de Dieu est en train de s’éteindre. Elle est presque éteinte ! Le temple dysfonctionne ! Le sacerdoce ne remplit plus sa fonction de discernement et d’écoute de la parole de Dieu. Et les raisons en sont données au chapitre précédent. Les fils du prêtre Eli qui exercent leur service au temple avec leur père sont en réalité des « vauriens qui ne connaissent pas le Seigneur » comme dit le texte exactement en 2,12 et non seulement des vauriens mais des profiteurs, des dépravés et des dévoyés qui accaparent à leur profit avec violence les meilleures offrandes que les gens apportent au temple en pèlerinage, sous l’œil complice de leur père Eli. Le sacerdoce dysfonctionne ! Le vieux prêtre Eli ne sait plus discerner les appels du Seigneur, ni d’ailleurs le jeune Samuel « qui ne connaissait pas encore le Seigneur » 3,7. Plus personne ne semble « connaître le Seigneur » ni les vauriens de fils d’Eli, ni le prêtre Eli, ni même le jeune servant de Samuel !!!
Pourtant Eli est l’homme du culte, du temple et de l’interprétation de la Parole de Dieu !
Pourtant Samuel est au service du temple depuis de nombreuses années : c’est un bon sacristain : il allume les bougies et ouvrent et ferment les portes du temple !
Ce n’est qu’à la 3ème fois, quand le Seigneur appelle Samuel, que le prêtre comprend que c’est Dieu qui l’appelle. Et ce n’est qu’à la 4ème fois que Samuel dit au Seigneur : « Parle, ton serviteur écoute » sans d’ailleurs nommer « le Seigneur » comme lui avait conseillé le prêtre !
Attention, semble nous dire ce texte, la lumière de la parole de Dieu peut s’éteindre, la parole de Dieu peut ne plus être entendue, ni reconnue si les lieux et les personnes censés la transmettre dysfonctionnent, dérapent et ne remplissent plus leur mission pour laquelle ils ont été appelés ! La fonction peut prendre le pas et le dessus sur la mission, une fonction qui peut devenir autoritaire, violente, dévastatrice ! Le culte et la pratique religieuse peuvent édulcorer, affadir et endormir la Parole de Dieu ! De tout temps, malheureusement, l’Eglise a pu aussi déraper et dysfonctionner mais aussi chaque baptisé comme prêtre, prophète et serviteur peut ne pas être à la hauteur de sa mission de prêtre, prophète et serviteur. Vous voyez, ce texte pose de graves questions !
Mais le texte ne désespère pas car, malgré toutes ces structures défaillantes ou somnolentes, Dieu continue à être à l’œuvre et elles finissent quand même par entendre la Parole de Dieu !

2° Samuel confirmé et accrédité comme prophète du Seigneur dans un monde grave

Au 4ème appel, Samuel est saisi par la présence intense du Seigneur : « Le Seigneur vint, se tint présent et appela ». Cette présence est intense mais discrète sans aucune manifestation extraordinaire, avec tonnerre, éclair et foudre mais elle est aussi porteuse d’un message dur adressé à l’encontre du prêtre Eli et de ses fils. Ce sont les 8 versets encore omis et zappés 3,11-18 ! « Annonce au prêtre Eli que je vais faire justice de sa maison à cause de sa faute » 3,13 ! Dieu va faire justice dans ce monde de prêtres qui semblent si religieux mais qui est si violent et si contraire à la volonté de Dieu. Ils vont être éliminés ! Samuel devient porteur d’une parole dure et grave. Dieu lui apprend à voir les évènements avec les yeux de Dieu et Samuel devra apprendre à se situer, à prendre position et dire des choses difficiles. C’est d’ailleurs ce qui distingue un vrai prophète d’un faux. Ces derniers disent toujours ce qui va dans le sens du poil des gens, alors que les vrais prophètes sont souvent appelés à parler à rebrousse-poil. Mais à partir du moment où Samuel se met à entendre et à connaître le Seigneur alors la lumière se lève, le matin arrive et Samuel « ouvre » les portes du temple 3,15. Il dégage de nouvelles perspectives et rien ne sera plus comme avant. Le mal commis dans le temple n’aura pas le dernier mot. Et Samuel aura le courage de tout rapporter au prêtre Eli du message dur du Seigneur, sans rien cacher. Comme dans l’avenir, il aura le courage d’affronter d’autres situations difficiles avec le peuple et sera le porteur de messages qui dérangent. Et ce n’est qu’à partir de ce moment-là que « Tout Israël, de Dan à Beer-shéva, reconnut que Samuel était accrédité comme prophète du Seigneur et que le Seigneur continua d’apparaître à Silo. Le Seigneur se révélait à Samuel à Silo par la Parole du Seigneur. Et la parole de Samuel s’adressait à tout Israël » 3,21 à 4,1
La Parole du Seigneur se remet à parler sans arrêt à travers les paroles de Samuel alors que le début du texte disait qu’elle était devenue rare. Quand les prêtres dysfonctionnent et n’assurent plus leur rôle de servir dans la fidélité au Seigneur, un prophète se lève en la personne de Samuel pour les secouer, les dénoncer, les remettre à leur place et refixer les exigences de Dieu sans pour autant les supprimer car un nouveau prêtre sera nommé en la personne de Sadoq 2,35.
Saurons-nous écouter les prophètes d’aujourd’hui qui secouent et interpellent les institutions qui défaillent ? Saurons-nous écouter les prophètes d’aujourd’hui qui dénoncent les dérives d’une société uniquement basée sur le rendement et l’économique ? Saurons-nous écouter les prophètes d’aujourd’hui qui réclament à corps et à cri la défense des plus petits, des plus pauvres et des plus désespérés ?

Voilà tous les versets omis par la traduction liturgique ! 12 versets !

« La Parole du Seigneur était rare en ces jours-là et les yeux du prêtre Eli commençaient à faiblir. Il ne pouvait plus voir et la lampe de Dieu n’était pas encore éteinte » 3,1-2

« Annonce au prêtre Eli que je vais faire justice de sa maison à cause de sa faute » 3,11-18

« Tout Israël, de Dan à Beer-shéva, reconnut que Samuel était accrédité comme prophète du Seigneur. Le Seigneur continua d’apparaître à Silo. Le Seigneur se révélait à Samuel à Silo par la Parole du Seigneur. Et la parole de Samuel s’adressait à tout Israël » 3,21 à 4,1

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

janvier 2021 :

Rien pour ce mois

décembre 2020 | février 2021