Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/Homelie-du-26-juillet-2020-en-cas-de-crise-tout-risquer
      Homélie du 26 juillet 2020 : en cas de crise : tout risquer !

Homélie du 26 juillet 2020 : en cas de crise : tout risquer !

Récapitulons ce 3ème discours sur le Royaume en Matthieu :
En cas d’échec de l’Evangile : ne pas désespérer et continuer à semer, à semer et à semer l’Evangile ! (1ère partie)
Dans un monde complexe où se mêle l’ivraie et le blé, le bien et le mal, ne pas se désengager du monde ni le diaboliser ! (2ème partie)
Et aujourd’hui c’est la conclusion : Matthieu va terminer tout son discours en paraboles par quatre dernières brèves « paraboles » qui lui sont entièrement propres : le trésor, la perle, le filet et le scribe Mt 13, 44-52


De ces quatre paraboles, TROIS ont exactement la même pointe et la même structure : le trésor, la perle et le scribe : trois paraboles comme pour redire, réinsister et terminer sur une donnée fondamentale et un « faire » en temps de crise, d’incroyance et de rejet de la Parole du Royaume, qui est, je le répète, la problématique de ce discours.
Quelle est la dernière chose à faire quand tout va mal, quand les gens se détournent de l’Evangile, quand la foi n’a plus de prise sur la vie des gens ?
Certains parfois aujourd’hui se recroquevillent sur le passé, ressortent les vieux oripeaux des traditions d’antan, se remettent à parler latin ou à brandir les vieilles apologies. Ce n’est pas le point de vue de Matthieu dans ces trois paraboles que l’on pourrait résumer d’une phrase : en face de la crise oser TOUT RISQUER pour un avenir plus lumineux de la parole du Royaume ! C’est le goût du RISQUE ! C’est l’invitation à l’AUDACE !
Revenons à la pointe de ces trois paraboles jumelles du trésor, de la perle et du scribe.
Dans la 1ère parabole, un homme vient à TROUVER un trésor dans un champ, « ravi de joie » il s’en va et il VEND TOUT CE QU’IL A et achète le champ.
La trouvaille du trésor provoque une avalanche d’actions qui mettent en mouvement le personnage : « il trouve » ; il « cache » ; « il part » ; il « vend » et il achète » !
Dans la deuxième parabole, un homme CHERCHE et TROUVE une perle fine, il s’en va et il VEND TOUT CE QU’IL A et achète la perle.
Ici encore, la trouvaille de la perle est une mise en mouvement : le marchand « cherche » ; « trouve » ; « part » ; « vend » et « achète » !
Dans la troisième parabole, un scribe est en APPRENTISSAGE du Royaume de Dieu, qu’il devienne comme cet homme maître de maison qui se DEBARRASSE de son trésor : du neuf et du vieux !
Dans les trois cas, il s’agit de tout vendre et de se débarrasser de tout pour acquérir une SEULE chose : le Royaume !
Ces trois paraboles ressemblent à ce qu’aurait dû faire le jeune homme riche à l’appel de Jésus : « Va, vends tout, donne-le au pauvre, viens et suis-moi » Mt 19,21
Quand on vient à « trouver » le Royaume mis en paroles et en actes par Jésus et quand on est en phase « d’apprentissage du Royaume », il faut tout risquer pour lui jusqu’à perdre tous ses repères, tous ses bagages, toutes ses possessions.
C’est si exigeant, si risqué, si déstabilisant que nombre de traducteurs ont traduit le verbe de la 3ème parabole par cette expression : « TOUT scribe en apprentissage du Royaume de Dieu est comme cet homme maître de maison qui tire de son trésor du neuf et du vieux ».
Or partout, en grec biblique et non biblique, le verbe « Ekballo » se réfère toujours à un complet enlèvement, une complète suppression d’un objet ou d’une personne d’un lieu déterminé par expulsion.
Dans Matthieu, ce verbe exprime toujours une expulsion : c’est Jésus qui « expulse » les démons ; qui « expulse » les vendeurs du Temple ; qui demande « d’enlever » la poutre qui est dans notre œil… (1)
Ici aussi, comme l’homme vend tout ce qu’il a pour acheter le champ, comme le marchand vend tout ce qu’il a pour acheter la perle, le scribe devenu chrétien doit tout enlever de son trésor du sommet jusqu’au fond, du plus neuf accumulé au plus vieux accumulé, pour se mettre en apprentissage du Royaume de Dieu !
TOUT scribe est appelé à devenir le « maître de maison » qu’est Jésus lui-même (10,25) et à créer du neuf, de l’inédit, de l’inouï. Cette inventivité n’est pas réservé à quelques-uns, à une hiérarchie : c’est TOUT chrétien qui est appelé à devenir un scribe, interprète des Ecritures comme Jésus !
C’est à une remise en cause complète et radicale que nous engagent la recherche et l’apprentissage du Royaume de Dieu. Ce n’est pas ressortir et ressasser les vieilles méthodes et les vieux savoirs qui endiguera la déperdition de la foi. Ce n’est pas non plus courir derrière toutes les nouveautés, les nouvelles méthodes d’évangélisation ou les dernières innovations qui attirera les foules à l’Evangile. Mais c’est à une attitude de dépossession et de dépouillement que nous conduisent ces paraboles pour être entièrement disponibles et ouverts au Royaume de Dieu. Devant des situations qui semblent perdues, des jeunes qui ne veulent plus entendre parler de l’Eglise ou de l’Evangile, des prêtres qui deviennent de plus en plus rares, il ne faut pas rafistoler, recoudre, réajuster, « il faut tout vendre », « il faut se débarrasser de tout » pour oser construire de l’inédit, du jamais vu, oser bousculer les règles élémentaires de prudence ; oser balayer ce genre d’argument : « on a toujours fait comme ça » pour que rien ne bouge ! Prenons un seul exemple : cette semaine le 22 juillet en la fête de Sainte Marie de Magdala, appelée « Apôtre des Apôtres, 7 femmes ont osé aller à la nonciature Apostolique de Paris pour déposer leurs candidatures à des ministères ordonnés comme diacre ou prêtre et à des postes à hautes responsabilités. Depuis 2000 ans, l’Evangile n’est lu, proclamé et commenté que par des hommes : ca suffit ont-elles osé dire !
« Avez-vous compris tout cela ? demande en finale Jésus à ses disciples
Puissions-nous répondre comme les disciples : « Oui, Maître, nous avons tout compris ! »

(1) à lire la longue démonstration très convaincante de Peter Philips : « Casting out the Treasure : A New reading of Matthew 13,52 » dans JSNT 31/1 (2008) 3-24

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

août 2020 :

Rien pour ce mois

juillet 2020 | septembre 2020