Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/Homelie-du-20-novembre-2022-Conservation-au-sommet
      Homélie du 20 novembre 2022 : Conservation « au sommet »

Homélie du 20 novembre 2022 : Conservation « au sommet »

Il y a encore un mois, on me posait cette question : « Pourquoi Dieu n’a -t-il pas sauvé son fils de la mort de la croix alors qu’en plus il était innocent ? »
C’est le sujet de cette conversation à trois : deux malfaiteurs et Jésus au sommet des croix que seul St Luc nous propose en ce dimanche du Christ Roi.


En quelques phrases, Luc présente trois réponses à cette question.
Celle de la moquerie, de la dérision et de l’ironie du premier malfaiteur qui reprend l’agression des autres :
Il se fait l’écho des magistrats : « Il a sauvé les autres, qu’il se sauve lui-même, s’il est le Christ, l’élu de Dieu » !
Il se fait l’écho des soldats : « Si tu es le roi des juifs, sauve-toi toi-même » !
Il se fait l’écho de sa propre ironie : « N’es-tu pas le roi des juifs ? sauve-toi toi-même et nous ! »
Comme le serpent au jardin d’Eden, l’ironie des magistrats reprend une parole exacte : « Il a sauvé les autres », mais la détourne : « Sauve-toi toi-même ». Comme le reptile siffle aux oreilles des humains : « Mangez donc de ce fruit : vous ne mourrez jamais, vous serez tout puissants comme des dieux » : « sauvez-vous vous-mêmes », insinue déjà le serpent des origines !
Jésus, sur la croix, est harcelé du même message. On le lui répète trois fois ! Trois fois : « Sauve-toi toi-même » !
Pas capable de se sauver lui-même : voilà bien ce qui est insupportable pour tous les témoins de la mort de Jésus.
Comment, s’il est le Christ, l’élu de Dieu, le roi de l’univers, peut-il se laisser mettre à mort ainsi ?
Comment, après en avoir tant guéri, soulagé et sauvé, peut-il terminer ainsi et de ne pas se sauver lui-même ?
En conséquence logique, à vues humaines, il ne peut pas être l’Envoyé de Dieu car Dieu ne meurt jamais ! Voilà ce que nous avons peut-être tous et toutes au fond de nos têtes : un Dieu c’est plus fort que tout ! un Dieu, ça ne meurt jamais !
Mais Jésus ne cédera pas à cette ultime tentation de pouvoir se sauver lui-même, de la tentation de se désolidariser de ce qui fait notre condition humaine de mourir et pour certains de mourir dans la déchéance, dans la pire des violences.
Jésus ira jusqu’au bout de son humanité en renonçant à se sauver lui-même, en refusant de se faire Dieu par la puissance, la domination, la fascination d’un Dieu tout puissant.
Proclamer Jésus roi comme le fait Luc, c’est subvertir radicalement l’idée de royauté. C’est disqualifier toute royauté basée sur la violence et vécue comme domination des autres et volonté d’être servi. C’est aussi se savoir appelé à être citoyen d’un royaume où le seul pouvoir est celui de l’amour et du pardon.
C’est peut-être ce qu’a compris celui qu’on appelle « le bon larron » qui n’est ni meilleur ni pire que l’autre mais qui n’est pas dans la même logique que le premier malfaiteur.
La simple présence de Jésus, à ses côtés, ouvre cet homme à la possibilité d’une autre compréhension de sa situation et de de celle de Jésus. Il y a place, au cœur de cette tragédie, pour une autre parole que celle de la dérision ou celle de dire « tu l’as bien mérité » ou celle de dire que tout est absurde, une parole de vie au milieu d’une histoire de mort.
Et cette parole est une prière : il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume ». Ce malfaiteur, il est le seul dans tous les Evangiles à oser s’adresser au Christ en l’appelant par son nom « JESUS » sans y accoler quoique ce soit du genre « Jésus de Nazareth 4,34 ; « Jésus, fils de Dieu » 8,28 ; « Jésus, Maître » 17,13 ; « Jésus, fils de David » 18,38). C’est un appel direct, tendre et filial !
Cette prière est un cri d’espérance non pas au dieu de la Puissance mais à Jésus, prière qui tisse et lance du lien, de la relation par-dessus toutes les forces de la mort. Et le salut advient en ces paroles échangées, en cette relation créée au lieu même de la mort.
La réponse du Jésus lucanien est d’abord solennelle : « Amen, je te le dis ». Elle est ensuite chargée d’autorité : Jésus estime avoir le droit de parler et de promettre. Et surtout, Jésus ne reprend d’abord rien des premiers propos du malfaiteur qui se disait criminel et passible de la peine de mort. Aucun jugement n’est porté par Jésus sur ce criminel. Et en plus Jésus déplace les propos du « 2ème malfaiteur ». « Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis ». Là où le malfaiteur demandait un exaucement de sa prière dans l’avenir, à la fin des temps, Jésus promet à cet homme un salut qui se réalisera à l’instant même de sa mort : « Aujourd’hui ». Le malfaiteur pensait à l’avenir. Jésus dit « Aujourd’hui ». La béatitude est assurée à son compagnon aussitôt après la mort, quand il sera « avec Jésus » au Paradis. C’est la réalisation ultime de la mission de Jésus décrite à plusieurs reprises dans l’Evangile de Luc : « Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Lc 19,10 !

Je vous livre cette méditation de Marion Muller-Colard qui me semble bien montrer ce que veut dire ne pas vouloir se sauver-soi-même.

« Je voudrais, mon Dieu, tenir les ficelles de ma vie, être maître des événements, gagner mon salut à la sueur de mon front et de ma pensée.

Mais alors je te prie, Jésus : sauve-moi de moi-même et OUVRE-MOI à TOI !

Je cède volontiers au chant des sirènes et aux langues des serpents qui me laissent entendre que je peux être le centre du monde et que toi, Dieu, tu peux jouer selon ton bon plaisir sur le dos des gens

Mais alors je te prie, Jésus, sauve-moi de moi-même et RECENTRE-MOI sur TOI !

Je me laisse tenter par l’idée qu’être vivant c’est décider soi-même, dicter sa propre loi et n’avoir pas besoin des autres.

Mais alors je te prie, Jésus, sauve-moi de moi-même et RENDS-MOI VIVANT en TOI ! »

En savoir plus

{}

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

novembre 2022 :

Rien pour ce mois

octobre 2022 | décembre 2022