Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/Homelie-du-10-octobre-2021-les-enfants-du-Royaume
      Homélie du 10 octobre 2021 : les enfants du Royaume !

Homélie du 10 octobre 2021 : les enfants du Royaume !

Comme je l’ai déjà dit, une des techniques littéraires propre à l’Evangile de Marc est de créer des récits « enchâssés », en « sandwich », pour donner sens à certains épisodes. Et c’est l’épisode du centre qui éclaire les deux autres récits et qui en donne la clé de lecture. Par exemple le récit de la mort de Jean-Baptiste est enchassé, encadrée par deux récits de mission des disciples : ce qui veut dire que la mission des disciples, loin d’être un long fleuve tranquille, se trouvera marquée par le risque, la difficulté et même la mort !


Beaux exemples aussi en 14, 1-11 et 14, 17-31 : des grands-prêtres et des scribes œuvrent pour arrêter et tuer Jésus en 14, 1-2 et Judas décide de livrer Jésus pour de l’argent en 14,10-11 et au centre une femme donne tout pour Jésus !
De même l’annonce
On compte plus d’une dizaine de récits enchâssés dans Marc !
Et c’est le cas aujourd’hui. Si on veut bien comprendre les deux textes sur l’amour et sur l’argent du chapitre 10, qui se correspondent dans leur radicalité et qui sont tous deux introduits par une question qui est adressée à Jésus, question à laquelle Jésus répond d’abord à ses interlocuteurs puis dans un 2ème temps à ses disciples, il faut connaître le texte que Marc a inséré, encastré et enchâssé au milieu !!!
La première question des pharisiens portait sur le divorce : « Est-il permis de renvoyer sa femme ? ». Jésus a élargi le débat sur l’amour en leur demandant de vivre toutes nos relations à la lumière des récits de création
où l’homme et la femme sont créés à l’image de Dieu dans une égale dignité, une égale valeur dans le respect des différences respectives de l’un et de l’autre dans une communion sans fusion afin que chacun, femme et homme, devienne une personne unique et singulière.
Dans un rapport publié au mois d’août, la Fondation des femmes a remarqué que parmi les contenus les plus visionnés sur YouTube en 2019 et 2020 en France, 74% participent à donner une image dégradante de la femme puisqu’un clip musical sur quatre présente "une ou plusieurs formes de violences à caractère sexiste ou sexuel" (insultes sexistes, propos misogynes, femmes-objet, harcèlement sexuel, violences conjugales, culture du viol).
Que nous sommes loin de l’amour demandé par Jésus qui choque d’ailleurs les disciples qui trouvent trop exigeant le radicalisme de Jésus :
« Si telle est la condition de l’homme et de la femme, il n’y a pas intérêt à se marier » Mt 19,10
Qu’il est difficile, comme le dira trois fois Marc, de vivre à la hauteur des exigences de Jésus et du Royaume !
La difficulté sera encore tout aussi grande et insurmontable avec l’épisode sur l’argent. Un homme veut entrer dans la vie éternelle ! « Que dois-je FAIRE, demande-t-il à Jésus, pour avoir en héritage la vie éternelle » ? car cet homme a déjà tout bien fait : il observe tous les commandements : c’est un homme droit et religieux ! « Que me manque-t-il encore, semble lui demander cet homme à Jésus, pour entrer dans la vie éternelle » et Jésus de répondre : « Une seule chose te manque » et Jésus va décliner ce manque en 5 verbes : « Va/Vends tout/Donne aux pauvres/Viens/Suis-moi » ! Mais l’exigence est trop forte et l’homme capitule car il avait de grands biens et il y était très attaché. Pour connaître le salut, pour hériter de la vie éternelle, il faut TOUT lâcher !
Et c’est ici que Marc va inscrire ces trois « DIFFICILE » :
« Qu’il sera DIFFICILE à ceux qui ont des biens d’entrer dans le Royaume de Dieu » 10,23
« Il est plus FACILE à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu » 10, 25
Et au milieu de ces 2 affirmations déjà bien sonnées, l’Evangile de Marc (et lui seul !) a l’aplomb d’y ajouter un troisième « DIFFICILE :
« Mes enfants comme il est difficile d’entrer dans le Royaume de Dieu ! » 10,24. La difficulté d’entrer dans le Royaume de Dieu déborde maintenant le cas de la richesse pour s’étendre sans limite à l’ensemble des hommes !
C’est du pur Saint Marc ! Il est le seul à oser une telle affirmation. On comprend alors la réaction des disciples qui sont « totalement sidérés de ces paroles ».
L’amour étincelant, sans faille ni séparation, et le détachement total de l’argent sont difficiles, très difficiles, et, reconnaissons-le avec les disciples, humainement impossibles. « Alors qui peut être sauvé ? demandent les disciples à Jésus qui répond : « Aux hommes c’est impossible mais pas à Dieu, car tout est possible à Dieu ! »
Dans le domaine de l’amour et dans le domaine de l’argent, le radicalisme prêché par Jésus devient possible car tout est possible à Dieu. La question alors rebondit : d’accord, mais comment cela peut-il se faire ?
Et comme souvent dans Marc, c’est l’épisode central, inséré, encastré et enchassé entres les deux autres épisodes sur l’amour et l’argent qui va donner une clef de lecture !!! (*)
Un épisode qui va nous dire comment entrer dans le Royaume de Dieu !
Car c’est possible à une seule condition répétée deux fois, une fois en positif et une 2ème fois en négatif :
« Le Royaume de Dieu est à ceux qui sont comme les enfants » 10,14
« Celui qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant n’y entrera absolument pas » 10,15 !
Il ne s’agit plus ici seulement d’accueillir le Royaume de Dieu comme on accueille des enfants, des moins que rien, symbole de tous les laissés pour compte de la société comme on l’a vu dans l’Evangile du 19 septembre. Ici il s’agit d’accueillir le Royaume de Dieu avec toutes ses exigences en ayant l’attitude d’un enfant, en se faisant enfant, en consentant à n’être rien devant l’autre, en étant toujours en situation de manque et d’abandon à l’égard de l’autre, alors peut-être que nous saurons aimer vraiment et nous détacher de nos richesses.
La figure de l’enfant est liée à celle de l’accueil. Le Royaume de Dieu vient à la rencontre d’une qualité d’enfance qui est une qualité d’ACCUEIL. Ni l’une ni l’autre ne sont de l’ordre de l’avoir, de la propriété ou de la conquête. Elles sont à chercher du côté d’une aptitude à recevoir, d’une aptitude à faire confiance, d’une aptitude à l’ouverture à ce qui vient d’un Autre.
Nous n’aimerons en profondeur, nous ne serons sauvés que si nous cultivons en nous cette qualité d’enfance faite d’accueil, de questions, d’ouverture, de confiance à l’autre et à Dieu !

(*)
La radicalité de l’amour : 10,1-11 : l’Amour

L’esprit d’enfance : 10,13-16

La radicalité de la suite de Jésus : 10,17-31 : L’Argent

Marc 10,13-16

« Des gens amènent des enfants à Jésus pour les bénir.
Mais les disciples leur firent des reproches.
Jésus se mit en colère et leur dit :
« Laissez les enfants venir à moi.
« Le Royaume de Dieu est à ceux qui sont comme les enfants ».
« Celui qui n’accueille pas le Royaume de Dieu comme un enfant n’y entrera absolument pas ».
Ensuite, il prit les enfants dans ses bras, il leur imposa les mains et les bénit ».

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

octobre 2021 :

Rien pour ce mois

septembre 2021 | novembre 2021