Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/24-novembre-2019-les-3-paroles-de-grace
      24 novembre 2019 : les 3 paroles de grâce !

24 novembre 2019 : les 3 paroles de grâce !

Nous fermons aujourd’hui l’Evangile de Luc ! Mais c’est extraordinaire nous le fermons sur les 3 dernières paroles de Jésus en croix qui sont stupéfiantes. Il y a 15 jours encore, l’un des paroissiens ici présent me parlait de l’enfer et du purgatoire. Que nous en sommes loin, très loin avec ces 3 paroles de GRACE !
Après son premier discours dans la synagogue de Nazareth, Luc note ceci : « Tous s’étonnait des paroles de grâce qui sortait de la bouche de Jésus » Lc 4,22 Ici, au pire moment de la souffrance et de la torture, les plus stupéfiantes paroles de grâce sortent de la bouche de Jésus : une parole de pardon, une parole de salut et une parole de confiance.

« Père, pardonne-leur car ils ne savent pas ce qu’ils font ». 23,34


Dans son discours de la synagogue de Nazareth, Luc disait que Jésus était venu pour inaugurer l’année jubilaire, l’année sainte qui commence par le jour du grand PARDON.
« Le pardon, disait le texte inaugurant la fête, sera accordé à toute la communauté des fils d’Israël ainsi qu’à l’émigré qui réside chez eux, même si la faute est involontaire » Nb 15,26. Sur la croix, Jésus devient le nouveau Grand Prêtre qui intercède auprès de son Père pour le pardon de tous les péchés de toute l’humanité, même les péchés involontaires !
« Telle est la foi de Jésus sur la croix : les flots du mal, de la mort l’emportent, mais dans cette mer qui l’engloutit, il plante l’arbre du pardon et de la réconciliation du ciel avec la terre et des hommes entre eux. »
Comment ce Jésus stupéfiant sur la croix n’accorderait-il pas son pardon infini à toute l’humanité jusqu’en ses péchés les plus involontaires et les plus téméraires ?
Comment ce Jésus stupéfiant de pardon sur la croix laisserait-il ses enfants dans les feux de l’enfer ?
Et nous voilà arrivé au centre du récit de la crucifixion de Jésus : la 2ème parole de GRACE :
« Aujourd’hui, AVEC MOI, tu seras dans le paradis ». 23,43
Cette parole de grâce est prononcée au cœur d’une violence extrême où tout le monde se moque de Jésus : les chefs du peuple « ricanent » ; les soldats « se moquent de lui » et l’un des malfaiteurs reprend à son compte les railleries des chefs du peuple. Mais au cœur de ces ténèbres, va surgir un dialogue admirable entre Jésus et le deuxième malfaiteur. Cet homme a commis des crimes passibles de la peine de mort : les Romains ne crucifiaient pas pour des futilités. Et il le reconnaît lui-même : « Pour nous, c’est juste car nous recevons ce que nous avons mérité mais LUI n’a rien fait de déplacé ». Et il disait : « Jésus, souviens-toi de moi quand tu viendras dans ton royaume ». Ce malfaiteur, il est le seul dans tous les Evangiles à oser s’adresser au Christ en l’appelant par son nom « JESUS » sans y accoler quoique ce soit du genre « Jésus de Nazareth 4,34 ; « Jésus, fils de Dieu » 8,28 ; « Jésus, Maître » 17,13 ; « Jésus, fils de David » 18,38). C’est un appel direct, tendre et filial !
La réponse du Jésus lucanien est d’abord solennelle : « Amen, je te le dis ». Elle est ensuite chargée d’autorité : Jésus estime avoir le droit de parler et de promettre. Et surtout, Jésus ne reprend d’abord rien des premiers propos du malfaiteur qui se disait criminel et passible de la peine de mort. Aucun jugement n’est porté par Jésus sur ce criminel. Et en plus Jésus déplace les propos du « malfaiteur ». « Aujourd’hui, tu seras avec moi dans le paradis ». Là où le malfaiteur demandait un exaucement de sa prière dans l’avenir, à la fin des temps, Jésus promet à cet homme un salut qui se réalisera à l’instant même de sa mort : « Aujourd’hui ». Le malfaiteur pensait à l’avenir. Jésus dit « Aujourd’hui ». La béatitude est assurée à son compagnon aussitôt après la mort, quand il sera « avec Jésus » au Paradis. C’est la réalisation ultime de la mission de Jésus décrite à plusieurs reprises dans l’Evangile de Luc : « Le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu » Lc 19,10 !
Comment ce Jésus stupéfiant de salut mêmes aux pires criminels laisserait-il ses enfants dans les feux de l’enfer ?
Et nous voilà à la dernière parole de Grâce à l’heure de la mort même. C’est l’heure des ténèbres sur toute la terre mais Jésus dit « d’une grande voix » :
« Père, entre tes mains, je remets mon esprit ». 23, 46
C’est un cri de foi qui se coule dans la prière de son peuple. Jésus fait chœur avec la multitude des orants d’Israël. Il fait corps avec eux. Il est un enfant d’Israël qui prie avec ses frères. Cette ultime parole de prière correspond en plus à la prière qu’un enfant juif prononçait avant de s’endormir. Jésus est un fils d’Israël et un fils d’Adam qui va s’endormir dans la paix de son Père comme Etienne va « s’endormir » en disant : « Seigneur Jésus, reçois mon esprit » Ac 7,59-60. Comme dans la réponse que fait Jésus sur la croix au malfaiteur, Luc laisse ici entrevoir l’idée où l’accès au paradis est donné par Jésus et qu’il a lieu immédiatement à la mort. : « Seigneur, Jésus, reçois mon esprit à l’heure même où je meurs » !

Cette confiance de Jésus en son Père est lumière. Elle illumine le visage de Dieu : il est Père ! C’est entre ses mains que Jésus remet sa vie, toute son œuvre : œuvre de pardon, de miséricorde, de salut, de joie et de paix.

« De la bouche de Jésus ne sortaient que des paroles de grâce » : c’est accompli d’une façon stupéfiante à sa mort. Ses paroles de grâce continuent de s’étendre à toute l’humanité jusqu’à la fin des temps.

Essayons d’être nous-mêmes les témoins de ce pardon, de ce salut et de cette confiance déjà ici sur terre en rayonnant nous-mêmes de ce pardon, de ce salut et de cette confiance illimitée en Dieu notre Père.

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

décembre 2019 :

Rien pour ce mois

novembre 2019 | janvier 2020