Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/22-12-2019-Joseph-Figure-inaugurale
      22/12 /2019 : Joseph : Figure inaugurale !

22/12 /2019 : Joseph : Figure inaugurale !

J’ai toujours été affecté du peu de cas que la liturgie et l’Eglise ont fait de Saint Joseph par rapport à l’inflation de considération et d’honneur à Marie !
Pour ne prendre qu’un seul exemple : nous chantons et connaissons par cœur des dizaines et des dizaines de chants à Marie et aucun à Joseph !!! Et il faudra attendre 2000 ans pour que le Pape François introduise en 2013 le nom de Joseph à côté de celui de Marie dans les prières eucharistiques !!!
Je voudrais donc rendre honneur et considération à cet homme nommé « Le Juste » par Matthieu en 1,19


Je ne cesse de dire que le début d’un livre est un endroit stratégique qui détermine tout le livre. Et en plus, Matthieu est le premier livre de tous les livres du N.T. Eh bien c’est lui JOSEPH qui tient toute la place dans ces 2 chapitres de Mt. Joseph y est nommé 7 fois et il se trouve l’auteur de 20 actions. C’est lui qui a toutes les initiatives de ce récit, alors que même Jésus et Marie ne sont que des figures passives.

C’est à lui, Joseph, qu’est faite l’annonce de la naissance de Jésus et non à Marie !
C’est lui, Joseph, qui donne à l’enfant son nom de « Jésus » et non Marie !
C’est lui, Joseph, qui prend avec lui l’enfant et sa mère pour fuir en Egypte !
C’est lui, Joseph, qui prend l’initiative de revenir d’Egypte pour s’installer à Nazareth !

On peut dire que tout le N.T. s’ouvre par ce personnage qu’est Joseph et qu’il est le personnage inaugural qui ouvre toute l’histoire du salut du N.T. Et Joseph est si important pour Matthieu qu’il va concentrer sur lui d’abord tout l’accomplissement des Ecritures et en faire le nouvel ADAM, le nouveau MOISE, le nouvel ABRAHAM.
Rappelez-vous : le livre de la Genèse s’ouvre au chapitre 2 sur ADAM qui est endormi par Dieu et qui, à son réveil, trouve une femme en face de lui. C’est ADAM qui reçoit une femme des mains même de Dieu ! Eh bien, tout le N.T. recommence comme l’Ancien par une rencontre nuptiale préparée par Dieu lui-même. En Genèse 2,21, Dieu fait tomber « une torpeur » sur Adam qui « s’endort ». Joseph est lui aussi plongé dans un sommeil et le voilà visité par Dieu. « Joseph s’éveilla de son sommeil » 1,24 ( C’est le même mot utilisé « hupnos » pour parler du sommeil d’Adam en Gn 2,21 et du sommeil de Joseph ! C’est intentionnel et voulu). Adam comme Joseph sont visités par Dieu dans leur sommeil et sont envoyés chacun vers une femme avec qui ils vont être « une seule chair ». « Joseph s’éveilla de son sommeil et prit chez lui Marie son épouse ». Ce verbe « prendre » « paralambanein » est lui aussi très parlant car il signifie « recevoir à ses côtés » et c’est le même verbe qui est utilisé deux fois dans la création de la femme en Gn 2,22-23 : « Le Seigneur Dieu bâtit en femme le côté qu’il avait pris d’Adam ». Voilà ici Marie qui est reçue, accueillie de la part de Dieu par Joseph, nouvel ADAM !

Tout le N.T. s’ouvre donc par une nouvelle histoire d’amour et de tendresse voulue par Dieu entre un homme et une femme, entre Joseph et Marie.
Le projet de Dieu sur la création n’a pas changé depuis le Genèse : faire de ce monde un monde d’amour, de relations, de tendresse où chacun trouve à côté de lui un face à face, un vis-à-vis qui le sorte de la solitude et de l’isolement et l’ouvre au dialogue, à l’émerveillement, à la reconnaissance !
Merci, Joseph, de nous réajuster à ce projet d’amour de Dieu !

Mais Matthieu va aller encore plus loin. Non seulement Joseph est le nouvel Adam mais il est aussi le nouveau MOISE. Ce que Dieu dit à Moïse dans le livre de l’Exode, Dieu va le dire à Joseph, mot pour mot ! « Après la mort du roi d’Egypte, le Seigneur dit à Moïse : va, retourne en Egypte. Ils sont morts tous ceux qui en voulaient à ta vie. Moïse prit sa femme et ses fils, la fit monter sur son âne et retourna au pays » Ex 4,19-20. « Après la mort d’Hérode, Dieu dit à Joseph : va, retourne en Israël. Ils sont morts tous ceux qui en voulaient à la vie de l’enfant. Joseph prit sa femme et son fils et rentra en Israël » Mt 2,19-21. Joseph est vraiment devenu le nouveau Moïse. Comme Moïse a fait l’expérience de la libération d’un pouvoir d’oppression, de violence et de mort, le pouvoir pharaonique, Joseph fait l’expérience de la libération d’un aussi sinistre pouvoir de violence, d’oppression et de mort qu’était le pouvoir Hérodien !
Le projet de Dieu sur l’histoire n’a pas changé depuis l’Exode : faire de l’histoire la fin des tyrannies et des despotes pour devenir des lieux de liberté, de libération des peuples, de fraternité.
Merci, Joseph, de nous réajuster à ce projet de liberté de Dieu !

Il me reste le dernier point à aborder : « Joseph le nouvel ABRAHAM ». Ce sujet n’est pas le plus facile et je marche sur des chardons brûlants tout en m’appuyant sur les plus récentes et les plus fiables recherches des exégètes catholiques et protestants. Tous sont d’accord pour affirmer que ces récits d’enfance dans Mt et Luc ne sont pas des récits historiques, gynécologiques mais théologiques, pour dire une vérité de foi. Par ces naissances miraculeuses et virginales, il s’agit d’affirmer que cet enfant Jésus qui va naître n’est pas qu’un FILS d’HOMME mais aussi Le FILS DE DIEU. Quelle que soit la façon dont cet homme est né, il est DE Dieu : voilà le message essentiel de ces récits de naissance virginale ! Maintenant, sur la façon dont il est né, beaucoup d’indices dans les 4 Evangiles, et surtout Matthieu, pointent vers une naissance illégitime dont Joseph aura le courage d’assumer la paternité, en transgressant la loi. L’indice le plus fort se trouve dans la généalogie que Matthieu construit pour la naissance de Jésus. Cette étrange généalogie introduit 4 femmes à l’histoire sulfureuse qui conduisent à Marie la 5ème femme de la généalogie. Au lieu de choisir des femmes comme Sara, Rachel, Rebecca ou Myriam, les grandes et nobles figures de l’histoire féminine d’Israël, Mt choisit 4 femmes hors normes dont le point commun est leur commune irrégularité sur le plan conjugal : Tamar conçoit un fils à la suite d’un inceste ; Rahab est une prostituée de Jéricho ; Ruth séduit Booz dans un champ de blé ; et Bethsabée conçoit un fils d’un adultère avec David. Néanmoins, au travers d’elles, Dieu tisse son dessein de salut. La cinquième femme de la généalogie, Marie, partage cette anomalie de statut avec celles qui l’ont précédée. Devant cette naissance illégitime de Jésus, Joseph n’a que deux choix selon la loi de Moïse soit la lapidation soit la répudiation. Il en est dissuadé par l’ange, par Dieu. Suffisamment libre pour accepter d’épouser Marie dans ces conditions, Joseph, inspiré, enfreint le code et accepte de prendre Marie pour femme et de devenir le père légal de Jésus. En ce sens, il devient un nouvel Abraham qui reçoit de Dieu son fils Issac contre toute espérance.
Merci, Joseph, de nous apprendre à savoir dépasser toute loi, fut-elle religieuse, pour faire advenir le salut de Dieu !
Toi Joseph, le juste, apprends-nous à être toujours des hommes et des femmes d’amour, des hommes et des femmes de liberté, des hommes et des femmes responsables du salut de Dieu !

(*) sur le 3ème point lire l’excellent livre de Daniel Marguerat : « Vie et destin de Jésus de Nazareth » Seuil 2019
Daniel Marguerat est considéré comme l’un des meilleurs spécialistes actuels de al recherche sur Jésus de Nazareth

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr