Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/20-octobre-2019-la-veuve-insolente
      20 octobre 2019 : la veuve insolente !

20 octobre 2019 : la veuve insolente !

Qui veut apprendre à prier, qui veut savoir quoi demander dans sa prière, et comment prier c’est évident qu’il doit relire l’Evangile de St Luc ! L’Evangéliste de la PRIERE !


Et il n’est pas anodin que dans cette longue section du chemin de Jésus à Jérusalem, aux multiples paraboles, Luc termine cette section sur deux paraboles sur la prière : La parabole du juge et de la veuve et la parabole du pharisien et du publicain : sont donnés en exemple de prière UNE FEMME et un HOMME ! Mais regardez aussi l’audace de Luc : donner en exemple de prière une VEUVE et un PUBLICAIN ! Il aurait pu trouver plus nobles et plus dignes représentants de la prière ! un prêtre, un pharisien, un zélote… C’est de la subversion évangélique que de donner en exemple de prière deux catégories de personnes, qui, à l’époque de Jésus, étaient considérées comme de peu de valeur ou comptant pour rien. La veuve n’a aucune place dans la société de l’époque et le publicain est un impur et un pécheur !

C’est de la subversion évangélique aussi que de renverser l’image stéréotypée de la veuve en Israël, incarnation de la dépendance et de fragilité sociale. Sont mis ici en opposition un homme et une femme, un juge « sans foi, ni loi » sans compassion ni empathie pour les victimes et une veuve qui se défend, qui parle et agit. La parabole est extrêmement sévère sur le système judiciaire de l’époque, cette élite ambitieuse qui domine tout et toute personne surtout les plus pauvres. Les plaintes des gens modestes étaient sans suite. Dans ce contexte, la démarche de la veuve est inhabituelle et non conventionnelle et transgresse les règles de la société.

Au lieu de rester dans l’humilité, la discrétion, le silence, la déférence, l’abaissement, elle ordonne au juge de lui rendre justice, elle l’importune, elle fait le siège de son tribunal et elle lui casse la tête ! Elle risque de mettre en danger la réputation du juge et d’en venir même à l’agresser : « hupopiazo » est un terme de boxe et signifie « frapper sous l’œil ». Elle n’a rien à perdre et il a tout à perdre ! C’est une veuve insolente, agressive, revendicative et teigneuse ! Elle se rebiffe ! Elle a la rage de crier et de dénoncer l’injustice : c’est ça sa prière ! Et c’est elle qui est donnée en exemple de la prière qui doit faire fi de toutes les difficultés, des rebuffades, des épreuves, des prières non exaucées.

La prière est un combat où l’on peut jeter à Dieu toutes nos colères, toutes nos insatisfactions, nos révoltes et nos rancœurs, où nous pouvons casser la tête à Dieu ! Malgré tout, même si on est dans les pires moments de souffrance, il faut prier.
Le pire qu’il puisse arriver aux « élus » de Dieu, c’est de perdre la foi, c’est-à-dire, d’après le contexte de la parabole, d’arrêter de prier parce que nos prières ne sont pas exaucées selon ce que nous en attendions. La foi que le Christ aimerait trouver, ce sont des gens, comme la veuve, qui ne se taisent pas comme si Dieu n’allait pas répondre, qui ne crient pas comme si Dieu n’allait pas répondre, qui continuent à crier contre les injustices et qui font une entière confiance en Dieu.
Croyons-nous assez en Dieu pour, après chaque échec, chaque chute, chaque refus nous relever, nous redresser et recommencer à croire en la vie que Dieu nous donne ?
« Dieu ne ferait-il pas justice à ses élus qui crient vers lui jour et nuit ? » 18,7
Il est intéressant ce mot « d’élu » ! car il n’intervient que deux fois dans cet Evangile de Luc : ici pour désigner la veuve et en Lc 23,35 pour désigner Jésus lui-même sur la croix : « Il en a sauvé d’autres. Qu’il se sauve lui-même s’il est le Messie de Dieu, l’ELU ! »
Oui Jésus est bien l’élu de Dieu qui a crié sa prière aussi à Dieu au mont des Oliviers : « Père, emporte loin de moi cette coupe… » Lc 22,42 Quel homme jeune comme Jésus ne demanderait pas d’échapper à la souffrance et à la violence d’une mort atroce ? Sa prière n’a pas été exaucée, comme beaucoup de nos prières qui demandent d’être délivrées d’un cancer, d’une maladie grave, d’une situation tragique ne sont pas exaucées.
Mais Jésus, l’Elu de Dieu, comme la veuve, l’Elue de Dieu, a continué à prier. Au pire moment de ses tortures, Jésus continue de prier pour le pardon de toute l’humanité 23,34 « Père, pardonne-leur ils ne savent pas ce qu’ils font » !
Au pire moment de ses souffrances, Jésus continue de crier sa confiance en son Père : « Jésus cria : Père, je remets mon esprit entre tes mains ! » 23,46.
Croyons-nous assez, comme la veuve, comme Jésus, qu’au-delà de toutes nos prières non exaucées, au-delà de tout ce qui nous est incompréhensible, inadmissible, intolérable, une confiance est possible en un Dieu qui veut la vie à tout prix ?
C’est encore St Luc qui nous dit en fin de compte ce que nous avons à demander dans nos prières. « Vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, dit Jésus, combien plus votre Père du ciel donnera-t-il l’ESPRIT saint à ceux qui le lui demandent » Lc 11,13. Notre prière n’est pas de demander à Dieu tout ce qu’on désire mais de demander l’Esprit Saint, cet hôte intérieur qui nous ajuste chacun à la manière de vivre selon Jésus. Prier sera alors entrer dans la douleur ou la joie de l’autre, pour y laisser transparaître la force de vivre, d’aimer et d’être.
Prier sera alors regarder en face les fragilités de nos vies et celles de nos frères et sœurs en y infusant la présence de Dieu, présence de compassion, de bonté, de vie, de résistance à la souffrance et à la mort.

Prier sera alors, comme la prière de la veuve et de Jésus, continuer à prier dans la confiance en Dieu malgré le silence de Dieu !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

novembre 2019 :

Rien pour ce mois

octobre 2019 | décembre 2019