Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
https://trinite-roubaix.fr/12-Janvier-2020-Il-NOUS-faut-accomplir-toute-justice
      12 Janvier 2020 : « Il NOUS faut accomplir toute justice ! »

12 Janvier 2020 : « Il NOUS faut accomplir toute justice ! »

Ces deux dimanches qui viennent nous donnent à méditer le baptême de Jésus, version selon St Matthieu aujourd’hui, version selon St Jean dimanche prochain. Que de différences ! qui en réalité reflètent les intuitions, les insistances, les points forts de chaque Evangéliste !


La grande particularité du récit de Matthieu réside dans l’ALTERCATION entre Jean le baptiste et Jésus : Matthieu est même le seul des 4 évangélistes à évoquer cette ALTERCATION : cet échange bref et brutal entre Jean et Jésus : le terme utilisé par Jean le baptiste est de l’ordre d’une CONTESTATION très forte : Jean veut « empêcher » Jésus d’être baptisé, il veut lui « faire obstacle », « l’interdire » d’être baptisé ! (*)
Pour comprendre ce refus obstiné de Jean à baptiser Jésus alors que lui, Jésus, « vient pour être baptisé par lui », il faut se rappeler tout ce qui a déjà été dit sur Jésus : tout le récit de l’enfance n’a eu pour but que de le présenter comme « le Fils de David », le « Fils de Dieu », « l’Emmanuel » « Dieu avec nous » ! .
Jean le Baptiste s’est fait une idée bien précise du Messie d’Israël :
C’est un FORT ! « Il est plus FORT que moi, dit Jean » Mt 3,11a ;
C’est une PERSONNALITE ! « Je ne mérite pas de porter ses chaussures » Mt 3,11b
Sa MISSION est apocalyptique : « Portée de vipères, C’est la colère de Dieu qui vient…la hache est à la cognée des arbres…il brûlera la paille dans un feu qui ne s’éteint pas » Mt 3,7-12

Jean le baptiste attend donc beaucoup de cette rencontre avec le Messie qui à ses yeux doit se révéler avec éclat, avec force, avec colère, avec puissance dans le FEU !
Et alors Jésus « apparaît » « surgit » : et geste incompréhensible pour Jean Le Baptiste, Jésus demande à être baptisé par Jean ! Alors là ça dépasse les bornes. Jean Baptiste est interloqué ! C’est l’incompréhension de Jean face à un Messie qui n’a pas l’air d’en être un ! Et l’on comprend sa réaction : c’est le refus obstiné que traduit ce verbe : « il cherchait avec insistance à l’en dissuader ».

« C’est moi, disait-il, qui ai besoin d’être baptisé par toi, et c’est toi qui viens à moi ! ». C’est le RENVERSEMENT total des rôles !

En demandant ce baptême d’eau, Jésus casse l’image que Jean se faisait du Messie : Le Fils de Dieu ne vient pas avec le feu mais il se plonge dans l’eau des humains, dans le fragile, l’abîmé, le trouble, dans l’eau du mal et du péché. Son premier acte public est d’être plongé dans les eaux du Jourdain.
Le salut de Dieu ne se fera pas au mépris de l’humain et par un messianisme de gloire, de jugement et de puissance.
Le salut ne passera pas par un acte de force ou de colère mais par un acte d’humble proximité avec tous ses frères humains que Jean Baptiste vient de traiter « de portée de vipères » Mt 3,7. C’est à ce renversement de perspective que Jésus invite Jean le baptiste, à « accomplir avec lui toute justice ».

Cette expression ne revient que deux fois dans l’A.T. et elle exprime toujours la bonté, la faveur, la volonté d’amour de Dieu pour ses interventions miséricordieuses pour libérer l’homme. (**)
Et les 12 premières proximités de Jésus dans Matthieu dans les chapitres 8 et 9 seront pour un lépreux, un esclave, des démoniaques, des femmes impures, des paralysés, des aveugles, des morts, des possédés ! C’est l’immersion de Jésus en pleine cour des miracles !

« Accepte cela maintenant, demande Jésus à Jean : c’est ainsi qu’il NOUS faut accomplir toute justice » !

Jésus demande à Jean Baptiste d’accepter d’entrer AVEC LUI dans ce projet de Dieu de prendre à bras le corps l’humanité souffrante, blessée et exclue et d’y manifester la miséricorde et la bonté de Dieu. Il est tout-à-fait « juste » que Jean se fasse à l’idée d’un Messie humble, frère d’une humanité blessé et pécheresse.
Vouloir le contraire serait faire le jeu de la tentation du Diable comme le suggère le rapprochement des deux textes qui se suivent avec exactement les mêmes expressions :
La conclusion du récit des tentations se termine par ces mots : « Alors le Diable le laisse » Mt 4,11
La conclusion de l’altercation entre Jésus et Jean se termine par les mêmes mots : « Alors Jean le laisse » Mt 3,15
Jean le Baptiste dans sa tentative de vouloir un Messie fort et violent se trouve rapproché et identifié au Diable qui joue le même rôle dans les tentations !

Avec Jésus, s’abaissant dans l’eau du Jourdain, accepterons-nous de prendre l’humble et discret chemin de l’immersion dans notre histoire complexe et tourmentée, sans a priori de jugement ni de condamnation mais tout simplement par amour et solidarité pour tous nos frères et sœurs en humanité ?
Avec Jésus, plongé dans les eaux de la mort et du mal, accepterons-nous de nous immerger et de nous compromettre avec tous ceux qui se reconnaissent petits, pauvres, exclus, pécheurs et à regarder tout homme comme un frère à aimer et à sauver ?
Avec Jésus, descendant dans les bas-fonds des eaux troubles, accepterons-nous de nous mouiller jusqu’à la tête pour sortir de l’eau tous ceux et celles qui appellent au secours et à l’aide ou resterons-nous sur la berge à regarder nos frères se noyer et se perdre ?

(*) (diakoluo = ce verbe unique dans le N.T. souligne l’intensité de la contestation de Jean : « Il cherchait à l’empêcher », à lui faire obstacle).

(**) « Toute justice » en Gn 32,11 et en 1 Sam 12,7 ;A Qumran, en 1 QS 1,21 les mots « justice » et « bonté » sont mis en parallèle pour décrire les actions grâcieuses que Dieu a accomplies pour Israël et dont les prêtres se doivent être les chantres

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr