Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/Un-bapteme-oriental
      Un baptême oriental !

Un baptême oriental !

A la veille de la fête du baptême de Jésus, notre paroisse a eu la chance de vivre le baptême de Graziella, la fille de Basim et Raghad Sakarya qui habitent au béguinage de la fraternité aux côtés de la famille Lingurar.


Ce baptême a été célébré dans le rite syrien puisque Basim et Raghad sont des chrétiens syriaques catholiques, belle occasion pour nous de nous ouvrir à la liturgie orientale !

JPEG - 6.3 ko

Le père Elie Wardé, curé de la communauté syriaque catholique à Paris, est venu célébrer ce baptême.
.
.
.
Il a commencé par nous expliquer l’origine de cette communauté chrétienne parmi la mosaïque des Eglises orientales. C’est l’une des plus anciennes communautés chrétiennes puisqu’elle est issue des araméens convertis au christianisme à Antioche de Syrie. C’est là que pour la première fois les disciples de Jésus reçurent le nom de chrétiens. Cette Eglise est donc l’héritière de l’Eglise Apostolique d’Antioche régie par le premier Evêque martyr Saint Ignace d’Antioche.

Elle s’est unie à Rome en 1797 tout en gardant ses rites orientaux, sa langue et sa liturgie.

Elle est composée de 150.000 chrétiens répartis dans le monde dont principalement en Irak et en Syrie.
En Irak, ils étaient surtout à Mossoul et à Qaraqosh mais ils ont dû fuir à Erbil au Kurdistan quand ces deux villes ont été prises par Daech. Persécutés et chassés, beaucoup sont arrivés en Europe.
En France, ils sont environ 500 familles.

Puis le Père Elie nous a déployé la liturgie du baptême syriaque en arabe et en araméen, la langue de Jésus, une célébration émouvante, étonnante, sensorielle, au langage et aux rites abondants.

La célébration est composée de 4 parties, une partie catéchuménale, puis baptismale, puis chrismale et enfin de couronnement.

De l’encens, des chants, des signes de croix et des onctions à l’infini, parsèment chacune des parties. L’huile des catéchumènes est repartie sur tout le corps : le front, les yeux, les oreilles, le nez, la bouche, les mains et les pieds pour demander la libération du mal.
.
.
.

Toute l’assemblée se tourne aussi vers l’occident pour renoncer au mal et se retourne vers l’Orient pour confesser sa foi.
.
.
.
.
.
.
.
Le baptême est une immersion complète dans l’eau. Le prêtre souffle comme Jésus sur l’eau et le baptisé pour lui insuffler l’Esprit Saint.
.
..
.
.
.

Dans cette tradition syriaque, la confirmation suit immédiatement le baptême avec le Saint Myron, ou saint Chrême réparti lui aussi sur toute la surface du corps. Puis vient le couronnement de l’enfant baptisé : les prêtres, la marraine tenant la lumière, les parents dansent autour de l’autel à plusieurs reprises.

.
.

Il n’y a jamais eu autant de paroissiens participant à un baptême en dehors de la messe pour accueillir Graziella dans la communauté chrétienne.
La joie des parents rayonnait de leur foi et du bonheur d’être si entourés par leur famille, les paroissiens et leurs curés, le Père Elie, le Père Michel, le frère Sarmad Kallo.

Le tout, après 2 heures de célébration ( c’est l’Orient), s’est terminé en ce 6 janvier fête de l’Epiphanie par la galette des rois et le cidre offerts par la famille Sakarya.

Quelques photos de la cérémonie

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie