Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/Saint-et-textes-de-la-messe-du
      Textes de la messe du jour

Textes de la messe du jour

Pour illustrer vos homélies ou préparer vos maisonnées paroissiales, le code Per Ipsum affiche automatiquement sur votre site le contenu sélectionné du site L’Evangile au Quotidien.


1. Saint et textes du jour

Date du jour, suivie du temps liturgique. Vous pouvez le mettre en titre d’article
<spiperipsum|lecture=date_titre>

Ou jour et temps liturgique
<spiperipsum|lecture=date_liturgique>

Juste le jour mois année
<spiperipsum|lecture=date_iso>

Saint et sa notice
<spiperipsum|lecture=saint>

1ère lecture
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere>

Psaume
<spiperipsum|lecture=psaume>

Evangile
<spiperipsum|langue=fr>

Commentaire de l’Evangile
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=commentaire>

Ne garder que les éléments désirés ci-dessous en supprimant les balises code au début et à la fin

Le code

<spiperipsum|lecture=date_titre>
<spiperipsum|lecture=date_liturgique>
<spiperipsum|lecture=date_iso>
<spiperipsum|lecture=saint>
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere>
<spiperipsum|lecture=psaume>
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=commentaire>
<spiperipsum|langue=fr>

affiche

Samedi 18 novembre 2017, le samedi de la 32e semaine du temps ordinaire

Le samedi de la 32e semaine du temps ordinaire

Samedi 18 novembre 2017

St Odon de Cluny, abbé (857-942)

O

don était fils d'un noble seigneur, et, fut, dès le berceau, consacré à saint Martin. Il montra, jeune encore, un grand amour pour la prière. À l'âge de dix-neuf ans, il reçut la tonsure et fut nommé à un canonicat de l'Église de Tours.

Après de brillantes et solides études, où il montra, une vertu extraordinaire, couchant sur une natte et ne prenant qu'un peu de nourriture, il fut séduit par la lecture de la Règle de saint Benoît et se décida dès lors à embrasser la vie monastique.

Il fut plus tard élu abbé de Cluny, où il fit fleurir toutes les vertus religieuses : le silence, l'obéissance, l'humilité et le renoncement à soi-même. Ses exemples allaient de pair avec ses conseils ou ses ordres. Il donnait tout aux pauvres, sans s'inquiéter du lendemain. Les enfants étaient surtout l'objet de sa prédilection ; il veillait avec un soin paternel, une douceur de mère, sur les mœurs, les études, le sommeil de tous ceux qui lui avaient été confiés.

À Cluny, la Règle de saint Benoît était suivie avec zèle ; les jeûnes, les abstinences, les chants, les offices, le silence presque absolu, le travail, remplissaient les journées des religieux. Les restes des repas étaient distribués aux pauvres et aux pèlerins. On y nourrissait, de plus, dix-huit pauvres par jour, et la charité y était si abondante, surtout dans le Carême, qu'à l'une de ces époques de l'année on fit des distributions de vivres à plus de sept mille indigents.

Dans les voyages si difficiles auxquels son zèle et ses fonctions l'obligèrent plus d'une fois, Odon ne pensait qu'à secourir le prochain. Il descendait de son cheval pour faire monter à sa place les indigents et les vieillards ; on le vit même porter le sac d'une pauvre femme. Pourtant malgré tant de fatigues, à son dernier voyage de Rome, il lassait ses jeunes compagnons par la rapidité de sa marche, et ils s'étonnaient qu'il eût, à soixante-sept ans, après une vie si austère, conservé tant d'agilité et de vigueur.

Un jour, Dieu le récompensa de sa ponctualité. La Règle de Saint-Benoît demande qu'au son de la cloche on laisse même une lettre à demi formée. Odon, corrigeant un livre avec un de ses religieux, laissa dehors, au son de la cloche, le livre ouvert. Il plut toute la nuit abondamment ; le lendemain, le livre, malgré les flots de pluie, se trouva intact. Il en rapporta toute la gloire au glorieux saint Martin, dont la vie était écrite en ce volume.

Livre de la Sagesse 18,14-16.19,6-9.

Un silence paisible enveloppait toute chose, et la nuit de la Pâque était au milieu de son cours rapide ;
alors, du haut du ciel, venant de ton trône royal, Seigneur, ta Parole toute-puissante fondit en plein milieu de ce pays de détresse, comme un guerrier impitoyable, portant l’épée tranchante de ton décret inflexible.
Elle s’arrêta, et sema partout la mort ; elle touchait au ciel et marchait aussi sur la terre.
La création entière, dans sa propre nature, était remodelée au service de tes décrets, pour que tes enfants soient gardés sains et saufs.
On vit la nuée recouvrir le camp de son ombre, on vit la terre sèche émerger là où il n’y avait eu que de l’eau ; de la mer Rouge surgit un chemin sans obstacles et, des flots impétueux, une plaine verdoyante.
C’est là que le peuple entier, protégé par ta main, traversa en contemplant des prodiges merveilleux.
Ils étaient comme des chevaux dans un pré, ils bondissaient comme des agneaux et chantaient ta louange, Seigneur : tu les avais délivrés.

Psaume 105(104),2-3.36-37.42-43.

Chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles.
Glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !

Il frappe les fils aînés du pays,
toute la fleur de la race ;
il fait sortir les siens chargés d'argent et d'or ;
pas un n'a flanché dans leurs tribus !

Il s'est ainsi souvenu de la parole sacrée
et d'Abraham, son serviteur ;
il a fait sortir en grande fête son peuple,
ses élus, avec des cris de joie !

Dieu, seul maître de prière

Saint Jean Climaque (v. 575-v. 650), moine au Mont Sinaï
L'Échelle sainte (trad. Bellefontaine 1993, coll. Spiritualité orientale n°24, pp. 290.299-300 rev.)

La prière est, quant à sa nature, la conversation et l'union de l'homme avec Dieu, et quant à son efficacité, la conservation du monde et sa réconciliation avec Dieu, un pont élevé par-dessus les tentations, un rempart contre les tribulations, l'extinction des guerres, la joie future, l'activité qui ne cesse jamais, la source des grâces, le pourvoyeur des charismes, un progrès invisible, l'aliment de l'âme, l'illumination de l'esprit, la hache qui retranche le désespoir, le bannissement de la tristesse, la réduction de la colère, le miroir du progrès, la manifestation de notre mesure, le test de l'état de notre âme, la révélation des choses futures, la sûre annonce de la gloire. Aie un grand courage, et tu auras Dieu lui-même pour maître de prière. Il est impossible d'apprendre à voir au moyen de paroles, parce que voir est un effet de la nature. Il est tout aussi impossible d'apprendre la beauté de la prière par l'enseignement d'autrui. La prière ne s'apprend que dans la prière et elle a Dieu pour maître, lui qui enseigne à l'homme la science..., qui accorde le don de la prière à celui qui prie, et qui bénit les années des justes.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 18,1-8.

En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples une parabole sur la nécessité pour eux de toujours prier sans se décourager :
« Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait pas Dieu et ne respectait pas les hommes.
Dans cette même ville, il y avait une veuve qui venait lui demander : “Rends-moi justice contre mon adversaire.”
Longtemps il refusa ; puis il se dit : “Même si je ne crains pas Dieu et ne respecte personne,
comme cette veuve commence à m’ennuyer, je vais lui rendre justice pour qu’elle ne vienne plus sans cesse m’assommer.” »
Le Seigneur ajouta : « Écoutez bien ce que dit ce juge dépourvu de justice !
Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus, qui crient vers lui jour et nuit ? Les fait-il attendre ?
Je vous le déclare : bien vite, il leur fera justice. Cependant, le Fils de l’homme, quand il viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre ? »


2. Saint et textes du dimanche

Date du dimanche 12 avril 2014, suivie du temps liturgique
<spiperipsum|jour=2014-04-12|lecture=saint>

Saint du dimanche 23 février 2014 et sa notice
<spiperipsum|lecture=saint>

1ère lecture du dimanche 23 février 2014
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=premiere>

Psaume du dimanche 23 février 2014
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=psaume>

2e lecture du dimanche 23 février 2014<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=seconde>

Evangile du dimanche 12 avril 2014
<spiperipsum|jour=2014-04-12|langue=fr>

Commentaire de l’Evangile du dimanche 23 février 2014
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=commentaire>

Ne garder que les éléments désirés ci-dessous en supprimant les balises code au début et à la fin

Le code

<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=date_titre>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=saint>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=premiere>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=psaume>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=seconde>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|langue=fr>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=commentaire>

affiche

Dimanche 23 février 2014

En savoir plus

- SPIPer Ipsum, l’évangile au quotidien
- Vous pouvez aussi afficher la Parole du jour sous forme de calendrier, nous le demander par mail en précisant l’adresse de votre site
- Merci à Philippe Giron pour nous avoir incités à utiliser ce plug in

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr