Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/Saint-et-textes-de-la-messe-du
      Textes de la messe du jour

Textes de la messe du jour

Pour illustrer vos homélies ou préparer vos maisonnées paroissiales, le code Per Ipsum affiche automatiquement sur votre site le contenu sélectionné du site L’Evangile au Quotidien.


1. Saint et textes du jour

Date du jour, suivie du temps liturgique. Vous pouvez le mettre en titre d’article
<spiperipsum|lecture=date_titre>

Ou jour et temps liturgique
<spiperipsum|lecture=date_liturgique>

Juste le jour mois année
<spiperipsum|lecture=date_iso>

Saint et sa notice
<spiperipsum|lecture=saint>

1ère lecture
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere>

Psaume
<spiperipsum|lecture=psaume>

Evangile
<spiperipsum|langue=fr>

Commentaire de l’Evangile
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=commentaire>

Ne garder que les éléments désirés ci-dessous en supprimant les balises code au début et à la fin

Le code

<spiperipsum|lecture=date_titre>
<spiperipsum|lecture=date_liturgique>
<spiperipsum|lecture=date_iso>
<spiperipsum|lecture=saint>
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=premiere>
<spiperipsum|lecture=psaume>
<spiperipsum|jour=aujourdhui|lecture=commentaire>
<spiperipsum|langue=fr>

affiche

Samedi 20 janvier 2018, le samedi de la 2e semaine du temps ordinaire

Le samedi de la 2e semaine du temps ordinaire

Samedi 20 janvier 2018

St Sébastien, martyr († 288)

S

ébastien,né à Narbonne, a reçu le glorieux titre de Défenseur de l'Église romaine. On pense que, renonçant à une brillante carrière dans sa patrie, il entra dans l'armée afin de pouvoir plus facilement servir ses frères dans la foi.

Ses grandes qualités le firent bientôt connaître à la cour; il s'y distingua et devint en peu de temps un des favoris de Dioclétien qui le nomma capitaine de la première compagnie de ses gardes. Cette position favorisa ses desseins. Bon nombre de chrétiens lui durent de ne pas faiblir devant les supplices. Il fut pour les païens l'occasion d'une foule de conversions : la grâce de Dieu était en lui, et le Ciel confirmait son zèle par les miracles.

Un apostat le trahit enfin, et il fut traduit comme chrétien devant l'empereur. Sébastien parut sans frayeur en face du tyran, et se proclama disciple de Jésus-Christ : «Quoi! lui dit Dioclétien, je t'ai comblé de mes faveurs, tu habites mon palais, et tu es l'ennemi de l'empereur et des dieux?J'ai toujours invoqué Jésus-Christ pour votre salut et la conservation de l'empire, reprit Sébastien, et j'ai toujours adoré le Dieu du Ciel.”»

L'empereur, écumant de rage, le livra à une troupe d'archers pour être percé de flèches. Tout couvert de blessures, on le laissa pour mort, baigné dans son sang. Mais, recueilli par une dame chrétienne, il fut bientôt providentiellement guéri. Il alla lui-même se présenter devant Dioclétien, qui, stupéfait de le voir, lui dit : «Quoi! Tu es Sébastien, que j'avais ordonné de faire mourir à coups de flèches?Le Seigneur, dit Sébastien, m'a guéri, afin de protester, en présence de tout le peuple, contre l'injuste persécution dont vous accablez les chrétiens, qui sont les meilleurs et les plus fidèles citoyens de l'empire.

L'empereur le fit traîner dans le cirque, pour y être assommé à coups de bâton. Ce fut le 20 janvier 288 qu'il acheva son sacrifice. On l'invoque avec succès contre la peste et les maladies contagieuses.

Deuxième livre de Samuel 1,1-4.11-12.19.23-27.

En ces jours-là, David, après avoir battu les Amalécites, revint à Ciqlag et y demeura deux jours.
Or, le troisième jour, un homme arriva du camp de Saül, les vêtements déchirés et la tête couverte de poussière. En arrivant auprès de David, il se jeta à terre et se prosterna.
David lui demanda : « D’où viens-tu donc ? » Il lui répondit : « Je me suis échappé du camp d’Israël. »
David lui dit : « Que s’est-il passé ? Raconte-le-moi ! » L’homme répondit : « Le peuple s’est enfui du champ de bataille ; beaucoup d’entre eux sont tombés et sont morts. Et même Saül et son fils Jonathan sont morts ! »
Alors David arracha et déchira ses vêtements, et tous les hommes qui étaient avec lui firent de même.
Ils se lamentèrent, pleurèrent et jeûnèrent jusqu’au soir, à cause de Saül et de son fils Jonathan, à cause du peuple du Seigneur et de la maison d’Israël, parce qu’ils étaient tombés par l’épée.
« Ta fierté, Israël, transpercée sur tes hauteurs ! Comment sont-ils tombés, les héros ?
Saül et Jonathan, aimables, pleins de charme, ni dans la vie ni dans la mort ne furent séparés, plus rapides que les aigles, plus vaillants que les lions.
Filles d’Israël, pleurez sur Saül : il vous revêtait de pourpre somptueuse et rehaussait de joyaux d’or vos vêtements.
Comment sont-ils tombés, les héros, au milieu du combat ? Jonathan, transpercé sur les hauteurs !
J’ai le cœur serré à cause de toi, mon frère Jonathan. Tu étais plein d’affection pour moi, et ton amitié pour moi était merveille plus grande que l’amour des femmes !
Comment sont-ils tombés, les héros ? Comment ont-elles disparu, les armes du combat ? »

Psaume 80(79),2-3.5-7.

Berger d'Israël, écoute,
toi qui conduis Joseph, ton troupeau :
resplendis au-dessus des Kéroubim,
devant Éphraïm, Benjamin, Manassé !
Réveille ta vaillance
et viens nous sauver.

Seigneur, Dieu de l'univers,
vas-tu longtemps encore
opposer ta colère aux prières de ton peuple,
le nourrir du pain de ses larmes,
l'abreuver de larmes sans mesure ?
Tu fais de nous la cible des voisins :
nos ennemis ont vraiment de quoi rire !

Livré aux hommes et à son Père, le Christ nous nourrit de la Parole et du Pain de vie.

L'Imitation de Jésus Christ, traité spirituel du 15e siècle
Livre IV, ch. 11 (trad. Ravinaud/Driot, Médiaspaul 1984, p. 237)

Tu m'es témoin, mon Dieu, que rien ne peut me satisfaire, que personne ne peut m'apaiser ; c'est toi seul, mon Dieu, que je désire contempler éternellement. Mais cela n'est pas possible tant que je serai dans ce corps mortel... En attendant, les livres saints seront mes guides, le miroir de ma vie ; et par-dessus tout, ton corps sacré sera mon remède et mon refuge. Je sais que deux choses me sont ici-bas absolument nécessaires, sans lesquelles cette misérable vie me deviendrait insupportable. Lié aux servitudes de mon corps, j'ai besoin d'aliments et de lumière. C'est pourquoi tu m'as donné ton corps sacré pour soutenir mon corps et mon âme malades, et « Ta parole comme une lampe pour éclairer mes pas » (Ps 118,105). Sans cela, je ne pourrais pas vivre dignement, car la parole de Dieu est la lumière de l'âme, et ton sacrement le pain de vie. On peut dire aussi que ce sont deux tables dressées parmi les trésors de la sainte Église. L'une est la table de l'autel, qui porte le pain sacré, c'est-à-dire le corps précieux de Jésus Christ ; l'autre est la table de la loi divine, contenant la doctrine éternelle, celle qui enseigne la vraie foi et conduit avec sûreté vers le repos de Dieu. Je te remercie, ô Créateur et Rédempteur des hommes, qui, pour manifester ton amour au monde entier, nous as préparé ce grand banquet au cours duquel tu donnes en nourriture, non pas le symbole de l'agneau, mais la réalité de ton corps et de ton sang. Banquet sacré où tous les fidèles boivent avec allégresse au calice du salut qui renferme toutes les joies du paradis.

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3,20-21.

En ce temps-là, Jésus revint à la maison, où de nouveau la foule se rassembla, si bien qu’il n’était même pas possible de manger.
Les gens de chez lui, l’apprenant, vinrent pour se saisir de lui, car ils affirmaient : « Il a perdu la tête. »


2. Saint et textes du dimanche

Date du dimanche 12 avril 2014, suivie du temps liturgique
<spiperipsum|jour=2014-04-12|lecture=saint>

Saint du dimanche 23 février 2014 et sa notice
<spiperipsum|lecture=saint>

1ère lecture du dimanche 23 février 2014
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=premiere>

Psaume du dimanche 23 février 2014
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=psaume>

2e lecture du dimanche 23 février 2014<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=seconde>

Evangile du dimanche 12 avril 2014
<spiperipsum|jour=2014-04-12|langue=fr>

Commentaire de l’Evangile du dimanche 23 février 2014
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=commentaire>

Ne garder que les éléments désirés ci-dessous en supprimant les balises code au début et à la fin

Le code

<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=date_titre>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=saint>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=premiere>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=psaume>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=seconde>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|langue=fr>
<spiperipsum|jour=2014-02-23|lecture=commentaire>

affiche

Dimanche 23 février 2014

En savoir plus

- SPIPer Ipsum, l’évangile au quotidien
- Vous pouvez aussi afficher la Parole du jour sous forme de calendrier, nous le demander par mail en précisant l’adresse de votre site
- Merci à Philippe Giron pour nous avoir incités à utiliser ce plug in

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

janvier 2018 :

Rien pour ce mois

décembre 2017 | février 2018