Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/La-PAIX-par-dessus-tous-les
      La PAIX par dessus tous les conflits sociaux

La PAIX par dessus tous les conflits sociaux

Nous avons été sensibles depuis plusieurs années à la répétition des mots qui apparaissent dans cet Evangile de la Visitation pour la fête de l’Assomption de Marie, répétition de mots qui signe les insistances et les originalités du Jésus de Luc, nous appelant à les vivre aujourd’hui comme Marie et comme Jésus.
Devenir des femmes et des hommes de BONTE et de MISERICORDE : 2012
Devenir des femmes et des hommes de BENEDICTION : 2013
Un mot est encore répété deux fois dans ce magnificat !!!
« Dieu a porté son regard sur l’humilité de sa servante…1,48 »
« Dieu a élevé les humbles…1,52 »


N’entrons surtout pas trop vite dans une interprétation spirituelle de ces termes « humilité et humbles » ce serait se méprendre sur l’intention de Saint Luc qui ne spiritualise jamais les réalités sociales. L’image de l’humble Marie, effacée et modeste, soumise et obéissante exaltant le Seigneur n’est certainement pas le modèle que Luc entend nous faire adopter !

Ce magnificat n’est pas une hymne à la modestie ou à l’humilité mais un appel à prendre au sérieux la situation des humbles et des pauvres, des méprisés et des affamés et de tout mettre en œuvre pour combattre ces disparités.
L’un des signes importants de la venue du Royaume de Dieu pour Saint Luc c’est la bonne nouvelle aux pauvres.

La 1ère prise de parole de Jésus adulte dans cet Evangile de Luc c’est pour dire :
« L’Esprit du Seigneur est sur moi pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres 4,18
La 1ère des béatitudes dans cet Evangile de Luc n’est pas de dire : « Heureux les pauvres de cœur mais : Heureux, Vous, les pauvres…hélas pour Vous les riches » 6, 20.24
Ce Magnificat est comme une réflexion anticipée sur l’action de Jésus et de l’Eglise et sur leur attitude vis-vis des questions de pouvoir et de richesse.
Tout l’Evangile de Luc et le livre des actes des Apôtres montrent les fortes tensions socio-culturelles qui composaient cette communauté chrétienne, les énormes différences économiques entre riches et pauvres, les tensions socio-politiques entre les défenseurs du pouvoir romain et les opposants.
A côté de « personnalités puissantes », et de gens notables il y avaient des « pauvres et des faibles », « des indigents et des méprisés », « des humbles » c’est-à-dire « des gens qui ne sont rien aux yeux du monde », de condition sociale basse, d’un rang social inférieur et Luc place Marie dans cette catégorie sociale défavorisée, au bas de l’échelle sociale et économique.
Et c’est toute la force critique de ce magnificat d’oser dire deux choses :

  • la 1ère : « Dieu a porté son regard sur l’humilité de sa servante » ! La louange de Marie magnifie d’abord et avant tout une 1ère chose : le regard de Dieu pour les pauvres !

La seule autre fois où, dans Saint Luc, apparaît ce verbe « porter son regard sur », c’est lorsque un père demande à Jésus de « porter le regard » sur son fils possédé qui se convulse et écume en 9, 38 pour le guérir. Dieu comme Jésus n’ont d’autre regard que pour les pécheurs, les paralysés, les aveugles, les prostituées, les lépreux, les pauvres.

La carrière de Jésus, telle qu’elle est décrite par Luc, est très clair à ce sujet : Jésus s’approche des nécessiteux et des pauvres, leur redonne un statut social et une dignité, il guérit les malades, il critique les riches et les violents.
Avons-nous ce même regard attentif et attentionné, lumineux et miséricordieux, de Dieu et de Jésus pour les « humbles » et les « pauvres » ?
Avons-nous assez de courage pour dénoncer toutes les déviations des spéculations financières, les écarts phénoménaux qui s’accroissent entre les plus riches et les plus pauvres ?

  • La louange de Marie magnifie ensuite une 2ème chose  : « Dieu élève les humbles et renvoie les riches les mains vides » : c’est la certitude en l’agir transformateur de Dieu dans l’histoire : c’est sûr : Dieu vient et viendra en aide à tous les pauvres et finira par renverser toutes les structurations sociales injustes, faites d’intérêts particuliers et d’orgueils mal placés.

Le Magnificat témoigne de la présence de Dieu dans l’histoire. Le Seigneur fixe des limites aux puissances du mal, qu’elles soient individuelles ou structurelles. Il redonne dignité aux indigents et aux bafoués. L’impunité absolue à tous les disfonctionnements de la société n’existe pas et nous ne pouvons pas nous en accommoder !
Et toute l’œuvre de Luc sera de montrer comment l’Eglise peut s’y prendre déjà pour vivre cette justice de Dieu attendue et espérée, dans un PARTAGE nécessaire et urgent ! (2)
Mais aussi dans la recherche d’un consensus, d’un accord entre tous les groupes qui composent sa communauté (riches et pauvres, puissants et faibles, juifs et païens, pro-romains et anti romains) afin d’éviter la scission des communautés chrétiennes. Par de-là toutes les différences, doit être sauvegardée à tout prix la PAIX, l’harmonie entre des groupes différents. Ce mot « Paix » qui est le dernier mot du Bénédictus se retrouve pas moins de 21 fois dans Luc contre une seule fois dans Marc ! Pour Luc, nous sommes appelés non pas à devenir des « fils de la Torah » mais des « Fils de la Paix » 10, 5-6, « à annoncer la bonne nouvelle de la paix par Jésus-Christ, le Seigneur de tous les hommes » Ac 10,36.
Cette paix qui s’oppose à toutes les divisions parmi les hommes, à tous les fanatismes et terrorismes qui continuent à pourrir la planète.
Travaillons-nous suffisamment à redonner de l’honneur et du respect, à tous les humiliés, à tous ceux qui sont dépossédés, de leur maisons, de leur terre, de leur pays, de leur avenir par les puissants de ce monde et les fanatiques de tous ordre ?
Travaillons-nous suffisamment à devenir « des fils de la Paix » au cœur de toutes nos divisions et des conflits du monde ?

Que Marie nous mène sur le chemin de la paix et de la justice de Dieu qu’elle a si bien chanté ! Devenons les femmes et les hommes du partage et de la Paix !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr