Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/Homelie-du-3-decembre-2017-Veiller-dans-la-nuit
      Homélie du 3 décembre 2017 : Veiller dans la nuit !

Homélie du 3 décembre 2017 : Veiller dans la nuit !

En cette nouvelle année liturgique, nous ouvrons l’Evangile de Marc là où pratiquement il se ferme au chapitre 13 qui est un long discours sur la fin des temps.
4 disciples ( Pierre, Jacques, Jean et André) sont assis, autour de Jésus, sur la montagne des Oliviers en face du Temple et ils l’interrogent : « Dis-nous quand tout cela va se terminer et quel sera le signe que tout cela est sur le point de s’achever ? » Mc 13,3


Mais Marc n’aime pas les récits catastrophes et apocalyptiques, comme il n’aime pas les récits merveilleux remplis d’anges ou d’apparitions célestes !
Alors il va déconstruire ce langage apocalyptique prisé de certains chrétiens qui ne vivaient plus que dans l’attente fiévreuse du retour du Christ. A 4 reprises il intègre dans son texte des avertissements à ne pas se laisser abuser par de telles spéculations inutiles :
« Attention, prenez garde : ne courez pas après tous ces faux prophètes qui vous prédisent la fin du monde ! » Mc 13, 5.9.23.33
et d’ajouter, pour tourner court à toutes ces élucubrations : « Ce jour ou cette heure de la fin, nul ne les connaît, ni les anges du ciel, ni le Fils lui-même, personne sinon le Père » 13,32
Alors que nous reste-il à faire ?
Et nous voilà arrivés à notre toute petite parabole : celle du portier vigilant : elle tient en une phrase :
« C’est comme un homme qui est parti à l’étranger et qui a laissé sa MAISON, il a donné le POUVOIR à ses SERVITEURS, à chacun son TRAVAIL et il a ordonné au PORTIER de VEILLER. »
Nous sommes aux antipodes de ces chrétiens « enthousiastes » en attente de signes miraculeux du ciel ou de la terre qui annonceraient la fin du monde. Marc nous met au contraire au TRAVAIL et en devoir de RESPONSABILITE et de VIGILANCE dans la vie quotidienne.
La parabole est courte mais, comme toujours dans Marc, les mots sont lourds de sens.
Jésus est cet « homme » devenu « Seigneur » qui a confié « sa maison » à des hommes et à des femmes qui ne sont que des SERVITEURS ! Et il leur donne son POUVOIR et il les ordonne à la VIGILANCE.
Ce pouvoir de Jésus qui nous est confié, Marc en a beaucoup parlé. C’est d’abord le pouvoir d’ « enseigner » mais d’un enseignement qui pose question, qui interroge « Qu’est-ce que cela ?, s’interrogent les gens en écoutant Jésus, Voilà un enseignement nouveau avec autorité » Mc 1,27 et Cet enseignement pour Marc n’est centré que sur un seul événement déroutant : la mort du Christ sur une croix : c’est l’inverse de tout ce que l’on peut penser sur la puissance de Dieu !
Et ce pouvoir d’enseigner de Jésus se conjugue immédiatement avec le pouvoir de faire « TAIRE », de « museler », d’ « expulser » les puissances du mal qui asservissent les hommes et le monde (Mc 3,15 ;6,7)
Enfin ce pouvoir de Jésus n’a pas peur de s’attaquer aux fondements même de sa propre religion : le Temple de Jérusalem : « En vertu de quel pouvoir as-tu oser t’en prendre au temple et de le vider de sa substance ? » lui demandent les grands prêtres 11,28-33. Avec Jésus c’est la fin de la Religion comme système institutionnel de lois et de traditions ancestrales et intangibles pour un Evangile de liberté et d’amour, pour une humanité sans frontières et sans inégalités.
Nous recevons de Jésus ce même pouvoir d’enseignement signifiant et nouveau :
donnons-nous cette image d’un Dieu proche et faible que nous fêterons à Noël ?
Nous recevons de Jésus ce même pouvoir de combat contre le mal : sommes-nous engagés dans des associations ou en politique pour combattre les injustices ?
Nous recevons de Jésus ce même pouvoir de contestation d’un sacré détourné de sa source et cela, comme le précise Marc, « ou le soir ou à minuit ou au chant du coq ou à l’aube » : ce sont les 4 veilles romaines de la nuit : c’est-à-dire que Jésus nous délègue son pouvoir au cœur de la nuit de notre monde, pleine de bruit, de fureur, de ténèbres, de puissances qui tuent les gens et notre planète, pour dénoncer les fanatismes religieux de toutes les religions qui déforment le visage de Dieu et font se battre les hommes entre eux.
Pour Marc, ce temps de l’attente de la fin ne peut être pour l’Eglise que le temps d’un TRAVAIL de NUIT aussi dur que celui de Jésus. N’oublions pas que le récit qui suit cette parabole c’est le récit de la passion et de la mort de Jésus.
Jésus vient de demander à ces 4 disciples de travailler et de veiller et les mêmes se mettent à « dormir » à Gethsémani !
« Le soir »,14,1 lui Jésus « livre son corps » ; à minuit « il veille » à Gethsémani ; « au chant du coq » 14,72 il est trahi par Pierre et à « l’aube »15,1 il est condamné par le Sanhédrin !
Une seule a entendu l’appel au travail et à la vigilance et Jésus dira d’elle : « C’est un beau travail qu’elle a travaillé pour moi » 14,6 : Marie de Béthanie vient de verser sur la tête de Jésus le parfum le plus précieux et le plus coûteux : elle donne tout pour Jésus !
« Au travail » avait dit Jésus à ses 4 disciples qui eux se mettent à dormir tandis que cette femme prend le relais de la vigilance et du travail !
« Au travail de nuit » nous dit Jésus pour y faire résonner son enseignement, y inscrire son combat contre toutes les formes de mal, et donner de Dieu l’image que Jésus lui donne.
Merci à tous les hommes et femmes qui, par leur travail, en cette journée des talents, nous montrent Dieu à l’œuvre par nos mains, nos cœurs et nos talents, nous permettant de nous découvrir et de vivre la fraternité !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr

décembre 2017 :

Rien pour ce mois

novembre 2017 | janvier 2018