Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/Homelie-du-15-octobre-2017-l-habit-de-noce
      Homélie du 15 octobre 2017 : l’habit de noce !

Homélie du 15 octobre 2017 : l’habit de noce !

Nous entrons dans la partie dure de l’Evangile de Matthieu. Jésus a quitté la Galilée ; il arrive à Jérusalem et il entre direct dans le Temple et c’est la colère messianique de Jésus : le temple ne remplit plus sa fonction de prière et de louange : il est condamné à être détruit !


S’en suivent, dans le Temple, à l’adresse des prêtres, trois paraboles et trois controverses !

Trois paraboles qui s’enchaînent de l’une à l’autre. Trois paraboles qui sont en progression, de plus en plus longues et de plus en plus dures !

Tout d’abord, la petite parabole des deux fils envoyés à la vigne (Mt 21,28-32). L’un des fils, le premier, l’aîné, n’est autre que Israël qui refuse d’écouter Jésus. Le cadet porte un nom ce sont les collecteurs d’impôts et les prostituées qui, eux, sont les premiers dans le Royaume de Dieu ! Les prostituées avant les prêtres !
Comme les aveugles et les boiteux, les parias du temple, entourent Jésus dans le Temple, les impures et les pécheurs devancent dans le cœur de Dieu les plus grands parmi les Juifs religieux !

Brève, cette parabole donne le ton, mais elle reste relativement calme bien que insolente pour les prêtres !

« Alors écoutez, vous prêtres, une autre parabole » : plus longue, plus violente : la parabole des vignerons homicides. (Mt 21,33-46).
L’attaque se fait plus rude et explicite : l’élite juive n’a pas été à la hauteur de la bonté de Dieu pour sa vigne et elle est allée jusqu’à tuer le Fils du propriétaire de la ville. C’en est trop : « Le Royaume de Dieu vous sera enlevé et il sera donné à un peuple qui lui fera produire du fruit ». Exit les prêtres, bienvenue à l’Eglise !
Mais voilà qu’une troisième parabole arrive qui semble redire pour la 3ème fois la même chose : Israël, les premiers invités à la noce, est débouté au profit d’autres invités : « les mauvais et les bons » ! Voilà les prêtres remplacés par les mauvais ! Voilà Israël remplacé par les païens !
Bien que le plus juif des Evangiles, écrit par un juif devenu chrétien, Matthieu n’est pas tendre pour ses frères de religion. Et il analyse même la chute de Jérusalem en 70 et l’incendie de la ville comme la conséquence de leur refus de reconnaître Jésus, comme une sanction divine en quelque sorte. En raisonnant ainsi, Matthieu ne fait rien d’autre que répéter ici ce que toutes les factions du Judaïsme ont dit avant et après lui : la fin du Temple est une sanction divine qu’Israël s’est attiré par son infidélité à Dieu.

Mais Matthieu tire une deuxième conséquence de cette tragédie du refus d’Israël. Désormais c’est à d’autres que l’invitation au salut sera lancée. Ces nouveaux bénéficiaires sont dépourvus de toute qualité spécifique : les serviteurs sont chargés de se rendre aux « places d’où partent les chemins », c’est-à-dire à la périphérie de la ville, où l’on ne rencontre pas que des gens fréquentables : « des méchants et des bons ». Voilà de quoi est composée l’Eglise !
Mais attention cette troisième et dernière parabole ne s’arrête pas ici sur le remplacement des invités par d’autres comme les 2 premières paraboles. Matthieu lui donne un prolongement, un rebondissement, un nouvel acte qui nous fait assister à l’expulsion d’un convive sans vêtement de noce.
Du nouveau groupe de convives, l’un est expulsé de la salle de noces tout comme les premiers invités en avaient été jugés indignes. Autrement dit : le convive expulsé rejoint le sort des premiers.

En langage clair : les chrétiens ne sont pas à l’abri de faillir eux-aussi à leur mission de fidélité à Dieu. Le même danger, encouru par Israël, guette l’Eglise : confondre le salut avec une possession tranquille, sans présenter les fruits de la conversion est une contradiction insupportable.

Certes, le salut est toujours une invitation totalement gratuite de Dieu jusqu’à aller chercher les prostituées, les publicains, les pécheurs, les parias, les impurs, les méchants, les bons ; mais une fois ceux-ci accueillis par l’Eglise, ils doivent revêtir le vêtement du salut, ils doivent revêtir le vêtement de noce, la robe de justice.
Cette image fait allusion à la sainteté requise pour ceux qui sont appelés : aux noces de l’Agneau que décrit l’Apocalypse, il a été demandé à l’épouse, l’Eglise, de se « revêtir d’un lin pur et resplendissant car le lin, ce sont les œuvres justes des saints » Ap 19,7. Et nous pensons bien sûr à cet autre texte de St Paul : « Débarrassez-vous du vieil homme pour revêtir l’homme nouveau…vous tous en effet baptisés dans le Christ, vous avez revêtus le Christ » Ep 4,23 et Ga 3,27

Le vêtement de noce c’est l’habit du baptisé, l’habit du disciple, l’habit de celui qui prend au sérieux l’enseignement de Jésus et qui le met en pratique.
« Il ne suffit pas de me dire : « Seigneur, Seigneur ! » pour entrer dans le Royaume de Dieu, il faut faire la volonté de mon Père » dit Jésus en conclusion de son sermon sur la montagne.

Et cette volonté de Dieu déclinée par Jésus dans cet enseignement c’est le REFUS de la COLERE, la RECONCILIATION avec son frère, la BIENVIELLIANCE envers son ennemi, le REFUS de la VIOLENCE et l’AMOUR des ennemis. (Mt 5,21-48)
C’est à ces appels lancinants à accomplir la justice de Dieu que ce vêtement de noce nous renvoie le plus naturellement.

La grâce reçue à notre baptême doit se traduire en fécondité de vie et d’amour, en mise en œuvre des exigences des paroles et des actes de Jésus, sinon nous sommes à côté de la plaque et nous nous mettons en dehors de la salle des fêtes !
Et l’Eglise, pour Matthieu, aura toujours à répondre de sa fidélité à Jésus, sinon elle court à sa perte et à sa destruction !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr