Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/Comment-etre-porteur-de-Paix-la-ou-je-suis
      Comment être porteur de Paix là où je suis

Comment être porteur de Paix là où je suis

Etre artisan de paix :

Gonzague Tiberghien, un paroissien donne son témoignage


Il est certain que chacun de nous a sa manière de porter la paix. Je veux simplement vous partager ici quelques éléments d’expérience personnelle.

Pour moi, pour pouvoir être porteur de paix, la condition primordiale est d’être en paix avec moi-même. Je ne puis apporter la paix si je suis en ébullition dans ma tête :
• par excès d’informations diffuses et confuses venant des médias et des autres moyens de communication : internet, i phone, i pad ….
• ou par irritations dans mon cœur envers des personnes qui m’ont blessé, peut-être même sans le savoir.

Cela peut m’entraîner à la rancœur, à la riposte, peut-être même jusqu’au désir de vengeance –et cela ne favorise pas en moi un climat de paix.

Alors, je me tourne plutôt vers la Source de la Paix et de l’Amour et je dois me réserver des temps de silence intérieur :

-> pour demander l’aide de l’Esprit-Saint, Esprit de paix et de lumière,
-> pour interroger mon désir de paix,
-> pour vérifier

  • mon propre comportement : sourire, tendre la main…
  • mon langage : dire « s’il vous plait », « merci », « pardon », …

Etre artisan de paix avec les autres, dans le couple, avec les plus proches, les voisins, dans les grandes et petites choses :

A mon âge, à notre âge, les petites occasions de friction en couple existent encore car j’entends moins bien, je suis plus vite fatigué, je suis sûr que j’ai de bonnes raisons …
Ces difficultés de la vie courante pourraient s’accumuler si je ne cherche pas à rétablir le climat de paix, et cela en permanence.

La paix se construit chaque jour : cela se fait dans des temps de dialogue, avec un cœur ouvert, une bonne écoute pour sortir de l’émotivité mal ajustée, et prendre conscience de ce qui blesse l’autre : ne pas faire une montagne d’une taupinière.

Nous tourner ensemble vers le Seigneur, nous pardonner mutuellement pour retrouver la paix et la joie du vivre ensemble.

Je pense aussi être artisan de paix dans les relations de voisinage. En copropriété, la difficulté vient souvent d’un manque de dialogue, d’explications et d’écoute apaisée : chacun veut imposer aux autres sa manière de voir.
Par exemple : la décision de l’installation d’une grille à l’entrée de notre immeuble a perturbé les relations plusieurs années. Les arguments de départ :

  • certains étaient « contre » : ils voulaient rester ouverts aux visites,
  • certains étaient « pour » : ils craignaient un envahissement intempestif non maîtrisable. C’est après des temps de dialogue que la décision a pu être prise : dans un souci de paix j’ai, avec d’autres, lâché prise à mes désirs et je n’en garde pas rancune.

Pour moi, je retiens donc 3 points :

  • être en paix avec moi-même,
  • vouloir partager cette paix et la semer autour de moi,
  • agir en conséquence : chaque jour, dans la prière, me tourner vers la Source de l’Amour, et demander les lumières de l’Esprit-Saint pour que mon écoute et le dialogue créent la fraternité avec un souci de justice.

Gonzague Tiberghien, 6-12-2015

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr