Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/3-septembre-2017-de-la-misericorde-a-l-offrande
      3 septembre 2017 : de la miséricorde à l’offrande !

3 septembre 2017 : de la miséricorde à l’offrande !

Le groupe Bible de la paroisse qui va se réunir chaque 3ème jeudi du mois, animé par Dominique Leuridan et sœur Edith, a décidé cette année de s’attaquer aux 7 lettres authentiques de St Paul. Et nous avons la chance d’avoir écouté aujourd’hui un court passage de la lettre aux Romains mais qui est un texte clé dans la pensée de Paul, un texte pivot pour cette grande lettre de Paul aux Romains. Voilà, mon homélie aura pour but de lancer cette lecture du groupe Bible dans l’exploration de la pensée grandiose de St Paul !


Mais il manque un tout petit mot très important dans le court texte que nous avons lu : « Je vous exhorte, mes frères, au nom de la miséricorde de Dieu, à lui offrir vos corps en sacrifice vivant » !
Ce petit mot a pour but de relier la partie théologique de la lettre à sa partie pastorale et concrète. « C’EST POURQUOI DONC, dit Paul, je vous exhorte… ». Avant de décrire la vie idéale du chrétien, avant de donner la devise de l’agir chrétien, Paul veut à tout prix redonner le fondement de la foi chrétienne qu’il a déployé dans les 11 premiers chapitres de sa lettre. « C’est pourquoi donc, au nom de la miséricorde de Dieu ». Rien de la vie chrétienne ne peut s’expliquer et se vivre sans que nous n’ayons bien compris et admis ce qu’est l’originalité stupéfiante de la foi chrétienne que St Paul formule à tour de bras tout au long de ses 7 lettres authentiques dont la lettre aux Romains est la plus condensée et la plus argumentée.
Avant toute autre chose, dit st Paul, il faut nous remettre sans cesse devant les yeux la MISERICORDE de DIEU. A elle seule, elle résume l’ensemble de la pensée de Paul qu’il a déployée pendant 11 chapitres.
Qu’est-ce en effet que la pensée et la foi de Paul sinon l’affirmation puissante et tonitruante de la grâce de Dieu accordée gratuitement à toute personne humaine ?
Paul introduit un véritable renversement de perspective dans les traditions religieuses de son temps qu’elles soient juives ou grecques. La miséricorde de Dieu n’est plus soumise à aucune condition préalable ; toute personne, en raison de la mort et de la résurrection de Jésus pour tous, toute personne est admise désormais devant Dieu, indépendamment de son sexe, de son statut social ou religieux, de sa piété ou de son impiété, de son histoire moche ou belle, de son ethnie pure ou impure. Le Dieu de Jésus-Christ se révèle comme le Dieu de tous et de chacun, donnant miséricorde à tous : « Tous ont péché, dit Paul en Romains 3,24, mais tous sont gratuitement justifiés par sa grâce, en vertu de la délivrance accomplie en Jésus-Christ »
Par la mort et résurrection de Jésus pour tous, hommes et femmes vivent devant Dieu de l’absolue gratuité de sa miséricorde. Personne n’a à pédaler sa vie durant pour gagner son salut à force de perfections morales ou d’idéaux philosophiques.
Devant cet Evangile de la gratuité du salut, Paul ne peut terminer son exposé théologique que par une hymne exultant de joie à l’amour de Dieu : « Que dire de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?...RIEN ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur » ! Rm 9,31-39
Voilà le fondement de notre foi chrétienne ! Mais ce n’est pas pour cela qu’il faut se tourner les pouces, mener la grande vie et faire n’importe quoi de sa vie. « C’est pourquoi donc, Je vous exhorte, mes frères, au nom de la miséricorde de Dieu, à lui offrir vos corps en sacrifice vivant, dans un culte conforme à la Parole de Dieu et dans le renouvellement de votre intelligence » !
A nous qui savons et professons la miséricorde de Dieu, ajustons nos vies à cette miséricorde de Dieu.
Et Paul va donner trois directions pour vivre dans le concret notre foi chrétienne :
1° faire de nos corps « une offrande vivante à Dieu »
2° faire de nos vies « un culte conforme à la parole de Dieu »
3° faire de nos intelligences « la recherche de la volonté de Dieu ».
Paul aime jouer sur le contraste des mots et par ce moyen envoyer balader les anciennes religiosités de son temps. Il connaît tous les sacrifices sanglants des juifs, il connaît tous les cultes à mystères des romains. C’en est fini de tout cela, des religions sacrificielles, de tous ces cultes cérémoniels, de tout ce monde sacré : place désormais à « l’offrande vivante » et au « culte conforme à la Parole de Dieu ».
Tous les lieux et temps sacrés des religions perdent leur sens devant l’unique nécessaire pour les chrétiens : faire de toutes nos vies, avec toutes nos potentialités de vie, des vies entières consacrées au service les uns des autres selon la grâce qui nous a été donnée, des vies entières consacrées à l’amour fraternel jusqu’à l’amour des ennemis Rm 12,9-12
Pendant ces vacances, le 11juillet, le Pape François a donné à l’Eglise un nouveau critère pour devenir saint, en plus du martyre et de l’héroïcité des vertus : le nouveau critère de « l’OFFRANDE DE LA VIE » : je le cite : « les chrétiens qui, suivant de plus près les pas et les enseignements du Seigneur Jésus, ont offert volontairement et librement leur vie pour les autres jusqu’au bout dans une offrande héroïque de leur vie par amour des autres méritent la béatification ».
Cette vie tout entière consacrée au service de l’autre, continue St Paul, doit être un « culte conforme à la Parole de Dieu » et « conforme à la raison », un « culte logique » comme il dit, associant encore une fois deux mots qui font choc et s’opposent à l’époque. Le culte est essentiellement rituel et liturgique mais pour Paul il devient un culte logique, intelligent, rationnel !
Il devient une intelligence renouvelée, transformée, critique pour la recherche de la volonté de Dieu qui veut le bien, l’agréable et le parfait.
Cette volonté de Dieu sera définie dans un autre texte de Paul qui est tout un programme de la vie chrétienne
« Dieu nous a fait connaître le mystère de sa volonté : que nous devenions des fils pour lui par Jésus-Christ dans l’amour et que tout soit unifié et rassembler dans le Christ » Ep 1,3-13
Voilà notre eucharistie de ce jour : rendre grâce pour la miséricorde de Dieu qui nous sauve indépendamment de tout ce que nous faisons mais en même temps faire de nos vies des offrandes vivantes, conformes à la Parole de Dieu et conformes à la raison et à l’intelligence !

En savoir plus

Poursuivez cette réflexion de la pensée de Paul en allant au groupe biblique du jeudi ! ça commence le jeudi 19 octobre à 20h à la salle Lesueur !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr