Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/25-sep-2016-Inventifs-en-fraternite
      25 sep 2016 . Inventifs en fraternité

25 sep 2016 . Inventifs en fraternité

« Il leur dit encore… ». Voilà la 5ème parabole de ces chapitres 15 à 17,10 qui répondent toujours aux accusations portées par les pharisiens contre Jésus qui se met délibérément du côté des pécheurs et des pauvres.


De la parabole du gérant habile, Jésus avait tiré une 1ère conclusion sur notre inventivité à la miséricorde, à la remise des dettes (Lc 16,8). Mais St Luc en tire aussi une deuxième sur l’une des réalités qui faisait difficulté dans sa communauté : le rapport à l’argent et le souci des pauvres.

« Faites-vous des amis avec l’argent trompeur afin que lorsqu’il disparaîtra, ces amis vous accueillent dans les tentes éternelles » Lc 16,9.

Qui sont ces amis qui nous accueilleront, à notre mort, dans les demeures éternelles auprès de Dieu ? Pour St Luc, c’est très net : ce sont tous ces pauvres dont nous serons devenus proches, frères, par le partage, l’amitié, l’attention.
(la semaine dernière je suis allé à la conférence sur Lacordaire : à cette époque était débattue la question de savoir qui serait sauvé ? Il a répondu : « Les enfants à cause de leur innocence, les femmes en raison de leur générosité et les pauvres parce qu’ils sont les privilégié de Dieu » !

Difficile de se faire proche des pauvres ! La preuve en est cette réflexion des pharisiens qui suit immédiatement cette parabole : « Les pharisiens, qui aimaient l’argent, écoutaient tout cela et ils ricanaient contre Jésus » Lc 16,14 !
Les pharisiens ricanent et se moquent de Jésus qui prend fait et cause pour les pauvres ! Alors il leur raconte encore cette autre parabole : « Il y avait un homme riche… » 16, 19. Remarquez que ces deux paraboles commencent exactement de la même façon : « Il y avait un homme riche… » 16,1 et 16,19 !

Mais le destin des protagonistes de chacune de ces paraboles est à l’opposé l’un de l’autre. Le gérant « habile » fait tout ce qu’il faut pour « être accueilli » dans les « tentes éternelles » en diminuant la dette des débiteurs de son maître et en s’en faisant des amis. Il a compris qu’en faisant de son prochain son allié, son frère et son ami, il trouverait l’aide dont il aurait besoin au moment voulu.

Le problème de l’homme riche de notre parabole c’est qu’à aucun moment il ne rencontre ni même ne voit Lazare à sa porte. Il n’en fait ni son allié ni son frère, ni son ami. Cette parabole n’est pas d’abord une leçon de morale sur l’argent. Il n’est jamais dit d’ailleurs que ce riche est mauvais mais elle pose avant tout une question existentielle : sur quoi repose une vie ? Sur quoi se fonde une communauté, une société, une paroisse ?

Remarquons que le riche ne voit Lazare qu’à partir du moment où il s’est reconnu dans une situation analogue à celle de Lazare. Ce n’est que lorsqu’il a été dans la souffrance lui-même, dans le manque qu’il a vu Lazare et qu’il a compris que Lazare était son frère.

Tant qu’il était dans les richesses, il ne pouvait pas voir quelqu’un qui n’avait strictement aucun point commun avec lui.
Au fond la parabole est une invitation adressée à chacun de nous, à nous décentrer de nous-mêmes, de nos petites problèmes, pour nous ouvrir à l’autre, pour faire de l’autre à côté de moi, mon frère, mon ami, mon allié.
Et cela, semble nous dire la parabole, ne peut se faire si nous vivons dans le plein, dans la force et la richesse mais seulement dans le lieu du manque, de l’abandon et du lâcher prise.

D’où l’importance de la figure d’Abraham qui apparaît dans le texte où il est dit que Lazare est « dans le sein d’Abraham », à côté d’Abraham. Nous savons que dans l’histoire de la Bible Abraham est défini par un double abandon : abandon de sa terre et abandon de sa famille et ensuite abandon de la possession de son fils Isaac.
On peut dire que Abraham est le contre modèle du riche et une figure de Lazare. Abraham est celui qui accepte de ne plus rien avoir et de ne dépendre que de Dieu seul « Mon aide c’est Dieu » ce que veut dire le mot « Lazare » !

L’enjeu du texte c’est donc d’abord de penser ce qui structure notre existence, ce qui la construit, ce qui fonde une communauté humaine ou paroissiale
.
Est-ce : ce que nous possédons, ce dont nous sommes pleins à ras bord au point de ne plus voir les autres qui souffrent ou est-ce nous faire proches de nos frères qui souffrent parce que nous-mêmes nous reconnaissons nos propres faiblesses, nos propres manques, nos propres blessures ?

Vous voyez, avec cette parabole, nous sommes loin de décrire l’au-delà avec ses règlements de compte mais elle nous invite à réfléchir à la façon dont ici-bas nous envisageons et nous comprenons notre propre existence, nos propres communautés.
Serons-nous encore et toujours, en cette nouvelle année pastorale, inventifs en fraternité, inventifs en proximité, inventifs en amitié dans les trois directions que nous a données le Synode : inventifs en fraternité envers les plus pauvres, envers les jeunes et envers les familles. Bravo et merci pour tous ceux et celles qui durent dans le béguinage de la fraternité et les équipes St Vincent de Paul et qui se font des amis, des frères, des alliés avec tous ces inconnus, étrangers ou pauvres ou réfugiés ! Bravo et merci à tous ceux et celles qui mettent tout en oeuvre pour que les enfants, les ados, les jeunes soient acteurs de leur vie spirituelle, liturgique et tout simplement humaine, dans l’éveil à la foi, les liturgies, le foot !

Bravo et merci à tous ceux et celles qui veillent dans la prière et la réflexion à la joie de l’amour dans les familles. Soyons certains qu’en agissant ainsi nous aurons beaucoup d’« amis pour l’éternité » qui nous accueilleront « à la résurrection des justes » Lc 14,14

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr