Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/21-05-L-Eglise-comme-une-barque
      21/05 L’Eglise comme une barque !

21/05 L’Eglise comme une barque !

L’Evangile de Marc est vif et dur ! Dans Marc, c’en est fini des lieux sacrés de la synagogue et du Temple comme lieux de la présence de Dieu et de l’enseignement.
Ce sont la maison et la barque qui deviennent dans Marc les lieux privilégiés d’une catéchèse pour l’Eglise.


3 récits de barque dans cet Evangile de Marc. La barque, frêle esquif, petite embarcation, comme symbole de l’Eglise : finies les somptueuses constructions sacrées du Temple en marbre pour laisser place à la fragilité, au déplacement, au mouvement, au large !

« Passons sur l’autre rive » ! « Traversons vers l’autre côté » ! Voilà la mission donnée par Jésus à l’Eglise de Marc, à notre communauté. La mer de Galilée est plus qu’une frontière entre le monde juif (rive occidentale) et le monde païen (rive orientale).C’était une séparation culturelle, religieuse entre la terre dite « sainte », la terre sainte, et le territoire des païens, la Décapole, la terre des cochons. Ni une ni deux, « ils » emmènent Jésus dans la barque et d’autres barques le suivent. C’est bien à une traversée risquée, déroutante et dangereuse que Jésus les emmène. Et ils n’auront pas encore posé pied à terre sur cette terre étrangère et impure à Gérasa qu’ils vont tomber sur un démoniaque ! La traversée va prendre des allures de « descente aux enfers » ! Cet homme qui n’est plus un homme habite les tombeaux, avec des fers aux pieds, des chaînes aux mains. Il aboît comme une bête se déchirant la poitrine avec des pierres et vit au milieu des cochons sur la montagne !

C’est à cet homme, non intégrable dans la société normale et relégué dans le champ des morts, que Jésus va redonner la liberté et la vie. « Va, lui dira Jésus, dans ta maison auprès des tiens ». Jésus le renvoie auprès des siens dans une démarche de réintégration dans sa famille et dans sa ville !

Voilà notre mission, celle de notre communauté : traverser vers l’étranger, vers l’impur, vers les morts, vers les exclus, les hors-cités, les rayés de la société, les soi-disant non-intégrables pour leur redonner liberté, dignité, sociabilité.
Je remercie tous ceux et celles qui travaillent dur et fidèle pour construire le béguinage de la fraternité : traverser vers l’étranger, vers les exclus, les soi-disant non-intégrables, ceux qu’on ne veut pas voir, ceux qu’on persécute, traverser vers les Roms et les irakiens !!! C’est le message lancé par la Conférence des Evêques de France pour ce 21 juin : « Aimez donc l’immigré, car au pays d’Egypte vous étiez des immigrés » !

« Et il se fit un grand calme » ! Le grand tourbillon de vent et de mer s’apaise, sur la parole de Jésus : « Et le vent fit relâche et survint un grand calme de mer » ! Avant la parole de Jésus, c’était la confusion et le désordre généralisés et dangereux. Le vent se mêle à la mer qui s’enfle en vagues menaçantes. Le chaos s’installe, le bateau se remplit d’eau. IL n’y a plus de différence, de séparation entre le sec et l’eau. C’est le chaos d’avant la création ! C’est tout le contraire de la mise en ordre de la création par séparation du ciel, de la terre et de la mer. Et voilà la parole de Jésus qui remet tout en ordre, qui apaise et le vent et la mer, qui rétablit l’harmonie du cosmos confié à l’homme et à la femme, gardiens de la planète !

Voilà notre mission, celle de notre communauté, cclle que vient de nous confier avec éclat et solennité notre Pape François. Jamais dans l’Eglise, depuis 2000 ans, il n’y a eu une seule encyclique consacrée entièrement à l’écologie et c’est la première écrite de la main propre et personnelle du Pape François qui a pris le nom de François en raison de sa pauvreté choisie au nom du Christ et de sa passion pour la nature. « Laudato Si » voilà l’encyclique de François sortie jeudi sur la sauvegarde de la maison commune où « le cri de la terre est aussi le cri des pauvres » : il faut sauver la planète ; lutter contre les inégalités ; encourager les énergies renouvelables ; envisager une décroissance et la sobriété ; contempler la création comme une caresse de Dieu…

L’Evangile de Marc s’ouvre sur la création accomplie et renouvelée en Jésus : « Jésus, dans le désert, était avec les bêtes sauvages » ! Mc 1,13 Finie la violence et place à l’harmonie universelle ! L’Evangile de Marc se termine sur ces paroles du Ressuscité : « Allez par le cosmos tout entier et proclamez l’Evangile à toute la création » ! Mc16,15 Finie la passion et place au cosmos transfiguré par la résurrection de Jésus !

Avec tous nos frères catholiques, orthodoxes et protestants, nous poserons un « geste symbolique » à la sortie de la messe le 4 octobre, animée à St Paul par la fraternité franciscaine, jour de la Saint François, patron des écologistes !

« Qui est-il donc ? ». Voilà un texte qui se termine sur une question et rien ne limite la portée de cette question : « Qui est-il donc ? ». Voilà l’une des 110 questions posées dans cet Evangile de Marc ! C’est une des grandes caractéristiques insérée consciemment par cet Evangéliste afin de nous faire réfléchir sur la personne de Jésus. Si l’auteur pose tant et tant de questions dans son Evangile, c’est que nous ne pouvons pas rester sur des certitudes toutes faites sur Jésus, sur les Evangiles, sur la Parole de Dieu. Pour Marc, nous devons toujours être en état de questionnement, d’interrogations, de surprises, d’étonnement, de déroute.

L’Evangile de Marc ne se présente pas comme un livre truffé de certitudes toutes faites et inébranlables mais comme un Evangile qui provoque à nous poser plein de questions jusqu’à la plus essentielle : « Qui est-il donc ? » Jésus, avec un point d’interrogation !

L’Eglise sous le flux des questions !

Prenons le temps de ces vacances pour nous laisser interroger, remettre en question, mettre en question : « Pourquoi êtes-vous si peureux ? Pourquoi manquez-vous d’audace ? « Pourquoi n’avez-vous pas encore de foi ? « Qui est-il donc ? »

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie