Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/21-02-GLOIRE-dans-la-NUIT
      21/02 GLOIRE dans la NUIT !

21/02 GLOIRE dans la NUIT !

Entrer en carême avec l’Evangile de St Luc, ce n’est certainement pas y entrer avec une « face de carême », lui l’évangéliste de la joie et de la gloire, du pardon et de la miséricorde, ni nous morfondre en actes de « mortifications », au sens précis du terme : « actes qui fabriquent de la mort » !
Tout nous parle en ces lectures, au contraire, de confiance sur la désespérance, de gloire sur la mort, de fulgurance sur la nuit


CONFIANCE SUR LA DESESPERANCE !

C’est l’expérience spirituelle d’Abraham. Pour la 1ère fois de la Genèse, un dialogue s’instaure entre Dieu et Abraham. Dieu promet à Abraham de le protéger sur sa route et de lui donner une descendance aussi nombreuse que les étoiles qu’il peut admirer dans la nuit. La situation est pourtant bloquée : Abraham se fait vieux et il n’a comme héritier qu’un étranger : « Je m’en vais sans enfant et c’est Eliezer de Damas qui va devenir l’héritier de ma maison ! » Gn 15,2 La promesse de Dieu met fin au dialogue. Et dans la nuit étoilée, sans parole, dans le silence, « Abraham mit sa foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu’il était juste » Gn 15,6.
Si la 1ère fois que la Bible parle du « péché » c’est pour caractériser la non-maîtrise de la violence dans le cœur de Caïn, la 1ère fois que la Bible parle de la « foi », c’est pour caractériser la confiance totale d’Abraham en Dieu alors même que toutes les évidences immédiates l’amèneraient à douter ! Croire c’est s’appuyer dur comme fer sur Dieu, c’est « espérer contre toute espérance » comme dit St Paul en parlant d’Abraham Rm 4,18, c’est « ne pas faiblir et durer dans la foi » malgré les apparences qui semblent contraires aux promesses de Dieu. La première et la plus belle forme d’expression de la foi c’est donc de croire en Dieu dans la nuit, dans le doute, le questionnement, c’est la confiance en Dieu sur la désespérance !
Qui ne traverse pas des nuits, des questions, des doutes, sur son avenir, sur celui de ses enfants, celui de la planète ? Osons les nommer, comme Abraham les nomme à Dieu. Mais, à l’exemple d’Abraham, osons aussi la confiance dans la nuit, la foi dans l’impossible de Dieu !

CONFIANCE SUR LA DESESPERANCE et aussi GLOIRE SUR LA MORT !
Et là nous rejoignons l’expérience de St Paul. Il est devenu un enthousiaste de la foi en Christ : « Nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus-Christ, lui qui transformera nos corps de misère pour les rendre conformes à son corps de gloire avec l’énergie avec laquelle il peut tout se soumettre » Ph 3, 20-21
Paul sait bien qu’il y a en tout être comme deux versants, deux pôles : d’un côté un « corps de misère », un corps d’humus, qui nous tire vers la terre, qui nous enferme sur nous-mêmes, nous replie sur nos limites, nos fragilités, nos péchés et en même temps un « corps de gloire », un corps de splendeur qui nous tire et nous tend, comme il dit, vers « là-haut, dans le Christ-Jésus ». Et par delà toutes nos pesanteurs corporelles, notre corps de mort, nous construisons, comme dit St Paul, notre corps spirituel, notre corps de gloire, jusqu’au moment où nous deviendrons totalement « corps de gloire » à l’image du corps de gloire de Jésus-Christ !
Qui de nous ne fait pas l’expérience à la fois de ce corps de mort et de ce corps de gloire qui nous habite ?
Mais Paul pousse plus loin la réflexion : c’est le corps de gloire qui subsistera, et là aussi malgré les apparences de la mort qui semble tout détruire.
C’est la GLOIRE du Christ qui s’irradiera sur nos corps pour en effacer toutes les ombres, les nuits, les limites. « Et même si, en nous, l’homme extérieur va vers sa ruine, l’homme intérieur se renouvelle de jour en jour… de gloire en gloire par le Seigneur qui est Esprit » 2 Cor 4,16 et 3,18

Mais cette foi en la gloire sur la mort ne repose pas que sur des idées et des raisonnements. Elle s’appuie sur une expérience qu’ont connue Pierre, Jacques et Jean, sur la montagne de Galilée. « Et il arriva, tandis que Jésus priait, que l’aspect de son visage devint tout autre et son vêtement d’une blancheur fulgurante…et ils virent sa GLOIRE » Lc 9, 29.32
Seul St Luc parle, dans ce récit de la transfiguration, de la gloire. Et il n’y a pas que Jésus qui reflète la gloire et la fulgurance de Dieu : Moïse et Elie sont aussi revêtus « de la gloire de Dieu » Lc 9, 31. Aux trois hommes en gloire d’en haut (Moïse, Elie et Jésus) sont comme associés les trois hommes d’en bas (Pierre, Jacques et Jean), comme les bergers de Bethléem sont eux-mêmes « enveloppaient de la gloire et de la lumière du Seigneur » Lc 2,9 ; comme Etienne « voit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu » Ac 7,55
Pour St Luc, Jésus devient la gloire de Dieu, c’est-à-dire la manifestation de la Présence de Dieu parmi nous et nous en devenons nous aussi les témoins.

Vous le sentez bien, avec ces trois textes en ce temps de carême, nous nous questionnons en définitive sur notre FOI. Au milieu de toutes les traversées de doutes, de secousses, d’épreuves, de nuits, de révoltes, d’engourdissements, y-a-t-il place, de temps en temps, dans nos vies pour des fulgurances de foi à la manière d’Abraham ou comme le psalmiste qui affirme avec assurance : « J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur ».

Et y-a-t-il place aussi dans nos vies pour des fulgurances de gloire à la manière de Paul, de Pierre, de Jacques et de Jean qui ont « vu la gloire de Jésus » et qui l’ont reflétée sur leurs visages !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dans l'Eglise

Diocèse de Lille

KTO

Eglise de France

Nouvelles du Vatican

homelie
Bonnenouvelle.fr

Lectures du jour

Saint(s) du jour

Bonnenouvelle.fr