Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/10-05-Dieu-est-amitie
      10/05 : " Dieu est amitié "

10/05 : " Dieu est amitié "

Vous vous souvenez dimanche dernier, je terminai l’homélie sur cette phrase : « L’Evangile de Jean est toujours là pour faire entendre sa voix discordante » ! La dissonance va continuer aujourd’hui dans les conclusions que Jean va tirer de la parabole de la vigne.

Si le Christ est toute la vigne et nous les sarments, nous sommes unis à lui d’un lien unique, intime et amoureux si fort que nous ne faisons plus qu’un en lui ! « Nous demeurons en lui et lui demeure en nous ! »


Alors, là aussi, les relations entre les disciples que nous sommes et Jésus ne pourront plus être, comme dans les autres Evangiles, des relations d’enseignés à Enseignant comme dans l’Evangile de Matthieu ou des relations de serviteurs à Maître comme dans l’Evangile de Marc, mais des relations d’ami à ami, des relations d’égal à égal, des relations d’associé à associé dans la liberté, la franchise, l’amour d’amitié.

Dans l’Evangile de Jean, nous changeons radicalement de statut : nous passons du statut de « serviteur », d’ « esclave », de « doulos », le statut de la dépendance, de la soumission, de l’infériorité, au statut d’ « ami », de « bien-aimé », de « philos », le statut de l’intimité, de l’égalité, de la réciprocité.

« Je ne vous appelle plus serviteurs, mais amis » ! Jn 15,15

N’oublions pas que nous sommes en plein milieu de ces 5 chapitres consacrés aux derniers entretiens de Jésus avec ses disciples au cours du dernier repas. Et c’est en plein milieu qu’une nouvelle communauté de disciples est instituée, nommée, en communauté d’amis. Il n’y pas, dans cet Evangile, d’un côté les dirigeants et les présidents, les Evêques et les anciens, et de l’autre les exécutants et les laïcs, les fidèles et les serviteurs.
Non, tous et toutes de la communauté sont les amis et les bien-aimés de Jésus qui deviennent entre eux et pour eux-mêmes des amis et des bien-aimés comme l’auteur de la 3ème lettre de Jean signe sa conclusion : « Paix à toi, bien-aimé Gaius, que j’aime en vérité. Les amis te saluent. Salue les amis chacun par son nom » 3 Jn 1 et 13 Les membres de la communauté johannique sont des amis de cœur, de pensée et d’amour.

Ce qui est merveilleux dans ce dernier entretien de Jésus avec ses amis dans ce dernier repas c’est que tout est focalisé sur l’amitié sous trois registres différents :

  • Au chapitre 13 : c’est l’amitié en acte et en action avec le lavement des pieds et le don du pain à Judas.
  • Aux chapitres 14 à 16 : c’est l’amitié en discours, en dialogue, en discussion avec ses amis.
  • Au chapitre 17 : c’est l’amitié en prière pour ses amis.

Au centre, cette amitié évangélique reçoit un contenu précis articulé autour de deux motifs : c’est une amitié qui va jusqu’au don de sa vie pour ses amis : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis » 15,13. Et c’est une amitié marquée du sceau de l’échange et de la communication, dans la franchise et la liberté de parole : « Je vous appelle amis parce que tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître » ! 15,15 Comme un ami, Jésus a tout partagé à ses disciples de ce qu’il savait de son Père, de l’amour de son Père.

Tout ce que Jésus a entendu auprès de son Père, il l’a fait connaître à ses amis sans rien cacher, en toute franchise, en toute liberté de parole :
« Je vous parle en toute franchise au sujet de mon Père, leur dira Jésus » 16,25 et ses amis répondront : « Oui tu nous parles en toute franchise et nous croyons que tu es sorti de Dieu » 16,29. Deux amis, qualifiés ainsi par cet Evangile, illustrent bien cette amitié d’intimité, d’échange et de dialogue. C’est Jean-Baptiste : « Il est l’AMI de l’époux qui se tient là, qui l’écoute et dont la voix le comble de joie » Jn 3,29 et c’est bien sûr le disciple bien-aimé « celui qui est appuyé contre le cœur de Jésus » 13,23 et qui boit et mange ses paroles.
On pourrait objecter que cela est un beau discours sur l’amitié, mais l’Evangile de Jean l’a fait précéder d’une amitié en acte et en action. « Jésus les aima jusqu’à l’extrême, complétement » 13,1 en posant deux gestes concrets et symboliques : celui du lavement des pieds et celui du don du pain. Et Jésus va les poser en direction toute particulière de deux de ses amis qui ne sont pourtant pas les meilleurs : Pierre et Juda. En dépit de leur trahison, de leurs faiblesses, de leur inaptitude à le comprendre, Jésus les aime jusqu’à leur laver les pieds en signe d’amitié. Et c’est au seul Juda, dans cet Evangile de Jean, que Jésus va donner le don du pain : « Jésus prit alors un morceau de pain, le trempa dans le plat, et le donna à Juda » 13 ,26

C’est l’eucharistie que Jésus donne à son ami le traître ! L’amitié va jusque-là : donner sa vie pour ses amis !!!

Alors il ne reste plus qu’à prier pour que nous vivions de cette amitié à l’image de celle de Jésus : c’est toute la solennelle prière du chapitre 17 qui se termine par cette prière d’amitié pour ses amis :
« Père, je leur ai fait connaître ton nom, que l’amour dont tu m’as aimé soit en eux et moi en eux ! » 17,26

Dans un dialogue entre deux moines cisterciens au 12ème siècle, sur l’Evangile de Jean nous trouvons cette réplique merveilleuse : Frère Yves : « Dirai-je de l’amitié ce que St Jean, l’ami de Jésus, dit de l’amour : « Dieu est amitié » ? Réponse du frère Aelred de Riévaulx : « Jean ne le dit pas explicitement comme il dit : « Dieu est lumière » ou « Dieu est amour », mais l’unique Ami, Jésus, donne sa vie en amitié pour tous. C’est un fait historique : Dieu est Amitié » !!!

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie