Paroisse de la Trinité Roubaix-Hem
http://trinite-roubaix.fr/02-12-le-bonheur-d-une-femme
      02/12 le bonheur d’une femme

02/12 le bonheur d’une femme

A la veillée de Noël, nous avons médité les retentissements de la bonne nouvelle de la naissance de Jésus dans le cœur des bergers et de Marie.
Et voilà qu’aujourd’hui Luc focalise son dernier récit de naissance de Jésus sur une FEMME ! ANNE ! Le bonheur d’une FEMME !


L’équipe de liturgie ne s’y est pas trompé quand elle s’interroge sur son rôle et sa fonction.
Aucun personnage dans l’œuvre de Luc n’est décrit avec autant de détails et de précisions : elle est « FEMME », nommée « ANNE », « veuve », « prophétesse », « fille de PHANUEL », « de la tribu d’ASHER », « elle est âgée de 84 ans » ! Pas moins de 7 qualifications pour une femme !

Remarquons d’abord qu’avec Anne, ce sont 3 femmes : Marie, Elisabeth et Anne qui apparaissent autour de la naissance de Jésus : elles forment le « chœur » de celles qui parlent et chantent la naissance de l’enfant-Jésus !

Comme il y aura trois femmes : Marie de Magdala, Jeanne et Marie qui formeront le « chœur » de celles qui annoncent et chantent la résurrection de Jésus Lc 24,10 !
( Cette Jeanne, Io-Anna (Dieu est Grâce) est en fait une autre Anne !) : Nous avons donc 2 Femmes ANNE l’une à la naissance de Jésus et l’autre à la résurrection de Jésus !

Décryptons donc son importance pour Luc et pour nous !

  • 1° « Elle s’appelle ANNE » !

Tout l’Evangile de l’enfance de Jésus dans Luc chante la GRACE, la bonté et la miséricorde de Dieu ! Depuis le nom inattendu donné au fils d’Elisabeth : « Jean » : « Dieu est GRACE », en passant par la salutation de l’ange à Marie : « Réjouis-toi, pleine de GRACE », pour aboutir dans le nom de la prophétesse ANNE, le correspondant féminin du nom de Jean !
Comme ANNE, en ce temps de Noël et à l’approche de l’année 2015, savons-nous chanter, par-delà toutes les ombres, la bonté, la miséricorde, la bienveillance de Dieu à l’œuvre dans notre monde, dans l’Eglise, dans notre paroisse, dans nos familles ?

  • 2° « Elle était PROPHETESSE » !

C’est la seule fois qu’apparaît ce mot dans tout le nouveau testament ! Prophète au féminin !
Oui c’est à Luc que nous le devons de décliner le mot prophète au féminin et pas seulement au masculin ! Et en tant que prophétesse, Anne se met à « parler » de l’enfant à tous ! Avec discernement, Anne sait qu’il lui faut parler de cet enfant amené au temple. Anne possède le ministère de prophétie. Elle vit une vie dans la prière qui l’a rendue experte dans la reconnaissance de l’action de Dieu.
Comme ANNE, n’ayons pas peur, comme baptisé, d’exercer notre ministère de prophète, d’interprète expert de la Parole de Dieu. Ce n’est pas réservé au prêtre ! Anne était une femme prophète !

  • 3° « Elle était fille de PHANOUEL » !

Ce nom ne nous emmène pas d’abord chez un homme qui serait son père, mais vers un lieu, nommé : PHANOUEL. C’est le lieu nommé ainsi par Jacob, près du gué du Yabboq, où Jacob, en se battant avec Dieu, a vu « la face de Dieu » en Gn 32,31-32 C’est ce que signifie ce mot PHANOUEL : « La face de Dieu, le visage de Dieu » !
Anne est donc fille de cette expérience fondatrice que recherche tout homme et toute femme : la recherche du visage de Dieu qu’expriment bien ce psaume : « C’est ta face, Seigneur, que je cherche » Ps 27,8 ainsi que la bénédiction que nous nous souhaitons je jour de l’an : « Que le Seigneur fasse briller sa FACE sur toi et qu’il te fasse GRACE » Nb 6,25. Dieu est pour Anne, la grâcieuse, cet Autre qu’elle recherche avec passion et qu’elle aura la joie de voir et de reconnaître dans l’enfant Jésus : « il est, dit-elle, la libération de Jérusalem ! »
Comme Anne, passons notre vie « jour et nuit » à guetter, à chercher, à scruter le visage de Dieu dans la prière, dans la Parole de Dieu, dans le visage de nos frères les plus pauvres !

  • 4° « Elle était de la tribu d’ASHER » !

Asher c’est le nom de l’une des douze tribus d’Israël, située au nord d’Israël en Galilée, lieu de naissance et d’habitation de Jésus. Et cette tribu a ceci de particulier que son nom signifie « BONHEUR » ! A la naissance d’Asher, 2ème fils de Jacob, Léa s’écria : « Quel bonheur pour moi ! Toutes les générations me proclameront Bienheureuse » et elle lui donna le nom d’Asher Gn 30,13 Asher c’est l’enfant du BONHEUR ! Comme Jésus c’est l’enfant du bonheur de Marie, Lc 1,48 célébré par Anne ! « Et Anne se mit à célébrer Dieu au sujet de cet enfant » ! Anne, la femme, porte le nom de toute la prière et de toute la louange d’Israël dont le premier mot des psaumes est : « HEUREUX l’homme qui murmure la Parole du Seigneur jour et nuit » Ps 1,1
Comme Anne, savons-nous savourer tous les petits et grands bonheurs que Dieu met sur notre route et le louer, le confesser, le célébrer ?

  • 5° « Elle était âgée de 84 ans » !

Anne porte en sa personne tout le poids d’histoire et d’expérience spirituelle d’Israël. Anne reprend le flambeau des femmes liturges dans le Temple (Ex38,26), elle renoue avec le bonheur des naissances de Jacob, elle exerce le ministère prophétique des femmes, elle incarne la prière d’Israël et la grâce de Dieu ! Elle ne peut donc être âgée que de 84 ans : 84 étant la multiplication de 12 par 7 : les 12 tribus d’Israël portés à leur perfection ! Anne devient la représentante parfaite de toute l’histoire d’Israël qui reconnaît en l’enfant Jésus tous les titres donnés dans cette présentation de Jésus au Temple : « la consolation d’Israël, le Messie de Dieu, le salut de Dieu, la lumière des nations, la gloire d’Israël, la libération de Jérusalem » !

Terminons enfin sur une dernière caractéristique de Luc dans ce dernier passage sur la naissance de l’enfant Jésus. Luc termine sur la mise en valeur d’une FEMME ! Tout aurait pu se terminer sur le prophète Siméon, sur un homme !!! Mais non c’est impossible pour Luc. L’événement de la naissance de Jésus a bouleversé l’histoire du monde jusqu’en ses moindres structures. La présence de Jésus offre une nouvelle réalité : c’est l’égalité foncière et radicale de l’homme et de la femme en présence de Dieu ! Toutes les vieilles distinctions de castes, de clans, de race, de sexe, d’âge, tombent devant cette nouvelle réalité qu’est la naissance de l’enfant Jésus !

Partageons le bonheur de cette FEMME, Anne, à la veille de cette année nouvelle 2015 : bonheur de la miséricorde de Dieu, bonheur d’être prophète de la Parole de Dieu, bonheur de la recherche du visage de Dieu, bonheur d’être homme et femme, lumière et gloire de Dieu !

Documents joints

Réagir à cet articleRéagir à cet article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

homelie